205 jours, pas un de plus

09/04/2014
205 jours, pas un de plus

Ahmed Kadi (G) et Ninsao Gnofam

Le ministre des Travaux publics, Ninsao Gnofam, a visité mercredi le chantier de la future aérogare de Lomé à 205 jours de son achèvement.

Gnama Latta, le directeur général de l’Aviation civile et Ahmed Kadi, chef de mission de contrôle du nouveau terminal, ont assuré que les délais seraient tenus.

Republicoftogo.com : Après cette visite, pouvez-vous affirmer que le timing sera respecté ?

Ninsao Gnofam : Absolument. Les travaux se poursuivent au rythme prévu. Nous sommes à 205 jours de la livraison selon les termes du contrat.

Au cours de la visite, nous avons fait des observations mineures qui portent sur l’amélioration du projet. Les entreprises en charge du chantier ont encore le temps d’opérer les modifications. Ces remarques portent, notamment, sur la fluidité du trafic passagers à l’arrivée et au départ. Tout doit aller très vite et les installations doivent justement permettre d’assurer cette efficacité.

Republicoftogo.com : En terme d’image, que représente ce nouveau terminal ?

Ninsao Gnofam : Le Togo est un pays de transit avec le port et les routes et nous croyons que cet aéroport constitue un grand atout.

Lomé est aujourd’hui le premier point de sortie de l’Afrique vers les autres continents, notamment vers l’Amérique latine.

Aujourd’hui, nous avons trois vols Ethiopian vers Rio et les autres villes du Brésil. C’est un atout non négligeable. Si nous n’avons pas des infrastructures d’accueil adaptées, nous ne pourrons pas satisfaire la demande des passagers.

Au plan économique, en dehors des emplois qui sont offerts à la jeunesse, ce sont des nouveaux métiers qui sont créés et beaucoup d’emplois indirects.

Nous allons également procéder à l’aménagement du Boulevard de la paix, de la Colombe de la Paix jusqu’à la Foire Togo 2000, c’est la route qui relie l’aéroport.

Le Togo devrait être en mesure de traiter jusqu’à 2 millions de passagers annuellement contre 600.000 aujourd’hui.

Avec la présence d’Asky, il y a de plus en plus de trafic à l’aéroport. La modernisation de la plateforme aéroportuaire devenait une nécessité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.