5000 emplois sponsorisés

22/04/2013
5000 emplois sponsorisés

Le gouvernement a fait de la promotion de l’artisanat l’un des piliers de la relance de l’économie. Le Projet d’appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans prévoit d’aider directement 5000 jeunes d’ici 2015. Des aides en équipements et une formation aux techniques de gestion et de vente d’une micro-entreprise sont assurées. Les autorités facilitent également l’accès aux financements, via le micro-crédit.

Depuis 2011, près de 2000 jeunes ont bénéficié d’un appui direct.

Pour Arime Telata Anala (photo), le directeur de l’Emploi des jeunes au ministère du Développement à la base et de l’Artisanat, il s’agit d’une démarche pertinente et innovante en matière de création d’emplois.

Republicoftogo.com : Quel est l’objectif in fine l’objectif de ce programme ?

Arime Telata Anala : Ce projet s’inscrit dans les missions assignées à notre ministère, notamment celles de contribuer au développement économique et social du Togo en aidant les jeunes à trouver un emploi.

Il s’adresse à tous ceux bénéficiant d’un diplôme de formation professionnelle ou d’une attestation de fin d’apprentissage. Le programme comprend une formation aux compétences entrepreneuriales, l’appui en matériel, et l’accès aux financements de proximité. Il s’agit d’une démarche pertinente et innovante.

Republicoftogo.com : Deux ans après son lancement, les résultats sont-ils satisfaisants ?

Arime Telata Anala : Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Au départ, il était prévu d’aider, chaque année, entre 500 et 600 jeunes. Mais la demande a été si forte qu’il a été décidé de porter ce chiffre à 1000 par an.

Il y a à ce jour 2000 bénéficiaires, dont 1300 qui ont déjà reçus des équipements. L’objectif est d’atteindre 5000 en 2015 avec la création d’un Fonds de garantie doté de 500 millions de Fcfa.

Republicoftogo.com : Comment s’effectue la sélection ?

Arime Telata Anala : Elle se fait au niveau des Chambres préfectorales des métiers.

Les critères d’obtention des aides sont très simples. Il faut avoir entre 18 et 35 ans, un niveau d’instruction équivalent à la classe de 5e et un diplôme de formation professionnelle ou une attestation de fin d’apprentissage.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.