A Pagala, Faure n’est pas resté de marbre

24/04/2012
A Pagala, Faure n’est pas resté de marbre

Le président Faure Gnassigbé a participé mardi à Pagala ( préfecture de Blitta) au lancement de l’exploitation de la carrière de marbre située sur ce site. La Société des pierres ornementales et de marbre (Pomar SA) injectera au total 100 milliards de Fcfa dans ce projet, dont 20 pour la seule construction de l’usine de transformation.  

Pomar a obtenu 10 milliards de prêts de la BOAD et de la BIDC 

Selon Hélios Rodriguez, le directeur général de la société  3.500 emplois directs seront créés d’ici 2015.

Premiers marchés d’exportation ciblés, la Chine et l’Espagne.

M. Rodriguez a salué l'engagement personnel du chef de l’Etat dans l'aboutissement de ce projet et promis que Pomar évoluerait dans la droite ligne des objectifs fixés par le gouvernement en matière de relance économique et de lutte contre le chômage. 

"Pomar s'allie aux objectifs de développement nationaux et souhaite apporter sa pierre de marbre à l'édifice d'une coalition togolaise en faveur de l'emploi des jeunes et de la réduction visible de la fracture sociale", a déclaré le directeur Hélios Rodriguez.

Le ministre des Mines et de l'Energie, Noupokou Dammipi, a souhaité que la reprise des activités minières contribue efficacement à la relance de l’économie.

 Voici le discours prononcé par le ministre des Mines

C’est un réel plaisir et un honneur pour moi de saluer la présence de chacun d’entre vous ici ce matin. Aussi voudrais-je vous souhaiter la bienvenue dans le champ des pierres ornementales du Togo, entendez, la carrière de marbre de Pagala.

Votre présence ici ce matin, illustre, s’il en est encore besoin, votre engagement aux côtés du peuple et du gouvernement togolais, dans leur irréversible marche vers le développement et la croissance économique.

Mes plus vifs remerciements vont à l’endroit du Chef de l’Etat, son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, qui, malgré son emploi du temps extrêmement chargé, a tenu à présider personnellement cette cérémonie de lancement. C’est dire quelle importance les plus Hautes Autorités Togolaises accordent à ce projet, et au-delà, au secteur minier qui est et demeure l’un des axes majeures de l’économie de notre pays.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Dès votre réélection à la magistrature suprême de notre pays en 2010, vous avez fait de la relance de l’économie nationale la priorité de votre second quinquennat au sommet de l’Etat, car les crises sociopolitiques des deux précédentes décades ont fini par mettre à mal notre tissu économique et fragiliser le climat social. Et c’est pour arrêter l’hémorragie que vous avez décidé, de placer l’économie au cœur de votre action afin de créer les conditions devant permettre à chaque togolaise et à chaque togolais de satisfaire ses besoins essentiels. Une exploitation plus optimale des ressources minières vous ait alors apparu comme l’une des clés de sortie. Pour traduire dans les faits cette volonté, le Gouvernement, sous votre impulsion s’est donnée pour mission une redéfinition de la politique d’exploitation de nos ressources minières. Laquelle passe par la mise en valeur de nos minerais par la conclusion de partenariat gagnant-gagnant avec des investisseurs qui auront bien voulu faire confiance à notre chère patrie.

Mesdames et Messieurs, distingués invités,

Les difficultés de tout genre qui ont émaillé l’exploitation des ressources minières dans la plupart des pays riches en ressources minières n’ont pas épargné le Togo et particulièrement le secteur de l’exploitation du marbre.

Si l’histoire a pu retenir que les premiers indices d’existence de ce minerai ont été découverts lors de la période coloniale, les historiens ont aussi eu à noter que c’est à partir des études menées au lendemain de l’indépendance de notre pays que les réserves ont pu être véritablement estimées, donnant ainsi droit au cours des années 1970 à la création de la première société qui va exploiter le marbre au Togo, j’ai nommé la société togolaise de marbrerie (Sotoma). Une société à capitaux italiens et togolais. Après plus d’une vingtaine d’année d’activité, les promoteurs de la Sotoma, du fait entre autres, de la chute des cours de ce produit vont  céder et jeter l’éponge, mettant ainsi le personnel composé essentiellement de togolais sur le carreau.

Excellence Monsieur le Président de la République, avec la cérémonie de ce jour, le Togo dont vous présidez les destinés entend prendre sa revanche sur l’histoire. En effet, avec un investissement total de l’ordre de 100 milliards de nos francs, dont 20 milliards pour la construction/réhabilitation de l’usine et la réouverture de 4 premières carrières dont vous lancez les activités ce jour, la société POMAR TOGO S.A. entend produire au démarrage environ 1.000 m3 de marbre par mois pour la seule carrière de Pagala qui abrite la présente cérémonie. Cette production à Pagala va s’accélérer progressivement pour atteindre 3.000 m3/mois et lorsque toutes les carrières seront en exploitation, la production totale dépassera les 100.000 m3/mois en régime de croisière.

La production de marbre servira à la fabrication de produits dérivés de diverses natures comme les carreaux, les éviers, les socles de douches, les plans de travail pour les cuisines, l’art funéraire, etc. Cette production fera aussi bien l’objet d’exportation à destination de pays comme la Chine, l’Espagne et les USA, que de ventes sur le marché national, sous régional et régional, Redonnant ainsi à notre pays toute sa place dans le gotha (Club) des pays producteurs de pierres ornementales.

Nous osons croire, au vu des retombées directes et indirectes de la reprise de cette activité dans notre pays, que le peuple togolais tout entier saura vous en être reconnaissant.

Excellence Monsieur le Président de la République, l’amélioration des conditions de vie des populations togolaises est votre souci permanent. Aussi, en mars 2010, vous vous êtes engagé à faire en sorte que l’exploitation des ressources minières profite dorénavant le plus possible à nos compatriotes des zones minières. Cet engagement ne cesse de résonner dans les oreilles de nos techniciens. Ainsi, lors des rounds de discussions portant sur la négociation des termes de la convention d’investissement, nous avons obtenu de l’investisseur des engagements fermes allant de la création d’une fondation pour la réalisation d’œuvres sociocommunautaires de développement à l’embauche d’une centaine de jeunes en passant par une application stricte des textes législatifs et réglementaires édictés pour une exploitation optimale de nos ressources dans le respect de l’environnement. En tout état de cause, l’ensemble des services techniques de l’Etat est mobilisé pour veiller à l’application de ces dispositions.

Avant de clore mon propos, je souhaiterais de façon solennelle, avec votre permission Excellence Monsieur le Président de la République, exprimer, en votre nom, au nom du Gouvernement et en mon nom propre, toute la gratitude du peuple togolais aux initiateurs de POMAR Togo et à tous les investisseurs qui croient en nous et qui ont bien voulu répondre aux appels que le Gouvernement a lancé. Je voudrais inviter ceux d’entre eux qui hésitent encore,  à faire fi des rumeurs qui visent à ternir l’image du Togo pour nous accompagner dans la relance de l’économie nationale.

Enfin, je m’en voudrais de ne pas renouveler mes sincères remerciements à chacun et chacune d’entre vous, et plus particulièrement au chef de l’Etat qui a bien voulu faire le déplacement de Pagala ce jour.

Longue vie au partenariat entre l’Etat et la société POMAR Togo,

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.