A quelque chose malheur est bon

24/01/2011
A quelque chose malheur est bon

La crise qui se prolonge en côté d’ivoire à des conséquences immédiates sur l’économie de ce géant d’Afrique de l’Ouest et sur ses voisins.
A quelque chose malheur est bon. Si le port d’Abidjan est victime des incertitudes politiques, ceux du Bénin, du Ghana et du Togo bénéficient d’une hausse significative du trafic.
« Compte tenu de la crise ivoirienne et du choix des importateurs nigériens de travailler avec nous, nous rencontrons actuellement des problèmes de congestion, explique à Jeune Afrique Kwame Willi Néné, le directeur commercial du Port autonome de Lomé (PAL). « Nous misons sur un trafic de 8,5 millions à 9 millions de tonnes en 2011, contre 8 millions en 2010 »,indique-t-il dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.

Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Cédéao

Aristides Da Silva, ministre d’Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.

Vol 714 pour Paris

Tourisme

C’est le moment de s’offrir quelques jours de vacances en Europe. La compagnie Brussels Airlines propose des tarifs canon au départ de Lomé.

Merci au président Faure Gnassingbé

Cédéao

Le président élu du Liberia, George Weah, a adressé lundi un message de remerciements à Faure Gnassingbé.