Abdelaziz Khelef à Lomé

05/07/2007
Abdelaziz Khelef à Lomé

Le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), Abdelaziz Khelef est arrivé mercredi au Togo, à la tête d'une importante délégation, en provenance du Ghana, dans le cadre d'une tournée sous-régionale. Durant sa visite, M. Khelef sera reçu par le président Faure Gnassingbé, ainsi que les ministres des Finances et de l'Economie, ainsi que d'autres responsables à la tête d'institutions locales financées par la BADEA.

Le patron de la BADEA va également s'entretenir avec les présidents de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC).Le total de l'aide de la BADEA en faveur du Togo a atteint 33,415 millions de dollars pour le financement de 13 opérations.

Les interventions de la BADEA en Afrique couvrent 43 pays et certaines organisations régionales.

Au niveau sectoriel, les financements de la BADEA sont divers et couvrent les secteurs des infrastructures, de l'agriculture (production animale et végétale), du développement rural (électrification et approvisionnement en eau potable), d'énergie, d'industrie, et du secteur social. En plus des opérations d'assistance technique allouées depuis 1995 sous forme de dons non remboursables.

Le siège de la banque se trouve à Khartoum au Soudan.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.