Agriculture : logique de moyens et de résultats

12/05/2011
Agriculture : logique de moyens et de résultats

Une étude sur la «Revue Diagnostique des Dépenses Publiques de Base dans le secteur agricole»  a été lancée jeudi par Hervé Assah (photo), le représentant résident de la Banque mondiale au Togo et Kossi Ewovor, le ministre de l’Agriculture.  
L’étude financée par la BM à la demande des autorités de Lomé, vient en prélude au démarrage effectif du Programme National d’Investissement Agricole (PNIASA) dont les investissements mobilisés par la Banque sont estimés à 56 milliards de francs CFA.
« Cette revue diagnostique va d’abord permettre de mieux appréhender la position du Togo par rapport à la déclaration de Maputo de 2003, qui fixe comme objectif de consacrer au moins 10% du budget de l’Etat à l’agriculture », a indiqué M. Assah.
Ce travail, selon lui, est basé sur une analyse rigoureuse des flux financiers qui ont été dirigés vers le soutien au secteur agricole ces dernières années.
« Les résultats nous permettront de mieux identifier les capacités d’exécution des différents opérateurs qui interviennent dans le soutien à l’agriculture avec les points forts et les  contraintes auxquels ils font face », a encore précisé Hervé Assah.
Kossi Ewovor a souligné de son côté que l’étude devait déboucher sur l’introduction du budget-programme au Togo ; une démarche qui consiste à passer d’une logique de moyens à une logique de résultats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.