Air Afrique se rappelle au bon souvenir d'Air France

25/04/2007
Air Afrique se rappelle au bon souvenir d'Air France

Plusieurs dizaines d'anciens salariés d'Air Afrique ont manifesté mercredi à Paris devant les locaux d'Air France pour interpeller la compagnie et faire valoir leur droits aux indemnités de licenciement et aux arriérés de salaires non payés. "Air France était actionnaire à 11% dans la société Air Afrique et avait promis d'indemniser les salariés à hauteur de 8 milliards d'euros après la liquidation judiciaire", déclare Me Olivier J. Brane, mandaté par le comité de défense.

Réunis dans un comité de défense de 145 ex-salariés ivoiriens d'Air Afrique, les manifestants ont dénoncé le retard de leur indemnisation après la liquidation de leur société prononcée le 25 avril 2002."Nous nous battons depuis cinq ans pour qu'Air France respecte ses promesses de contribuer au plan social en sa qualité d'actionnaire", précise Ange Mouket, ancien directeur financier d'Air Afrique à Abidjan.

Mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce d'Abidjan le 25 avril 2002, Air Afrique avait été créée en 1961 par 11 Etats francophones d'Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Côte d'Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad et Togo) pour assurer des liaisons régionales et vers l'Europe.

En Afrique, aucune compagnie n'a réellement pris la relève directe d'Air Afrique, même si quelques transporteurs régionaux ont vu le jour et mettent leurs ressources en commun.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.