Améliorer l'environnement des affaires

09/01/2013
Améliorer l'environnement des affaires

Le Premier ministre, Arthème Ahoomey-Zunu (photo), a donné mercredi le coup d’envoi de la 3e Assemblée générale de la Fédération des organisations patronales d'Afrique de l'Ouest (FOPAO). Il avait à ses côtés la ministre du Commerce, Bernadette Léguézim-Balouki.

La FOPAO, créée en 1996, est composée des organisations patronales des 15 pays de la Cédéao et de la Mauritanie. 

« L'Assemblée générale est un moment unique dans la vie de la Fédération, où ses partenaires se mobilisent afin de contribuer à la co-construction d'approches solidaires et d'actions de développement communes en faveur du devenir du secteur privé ouest africain », explique un responsable de l’institution.

Le président du patronat togolais, Kossi Naku, a invité les partenaires techniques et financiers à soutenir les actions de la FOPAO afin de soutenir le secteur privé ouest africain, seul capable de doper la croissance.

Prenant la parole, le Premier ministre a détaillé l’arsenal de mesures adoptées par le Togo pour améliorer l’environnement des affaires.

Il a cité l'adoption du nouveau Code des investissements, la signature de la charte des PME et des PMI, la mise en place d'un guichet unique et du Centre de formalité des entreprises.

Voici l’intervention du Premier ministre

Mesdames et Messieurs,

En ces premiers jours de l’année nouvelle, notre pays s’honore du choix de Lomé pour accueillir la troisième Assemblée Générale de la Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest, la FOPAO.

Cette marque de confiance et d’amitié des opérateurs économiques ouest-africains à l’endroit du Togo nous rappelle, à juste titre, que Lomé a été le lieu de naissance de votre Fédération en 1996. Que, par vous, votre séjour puisse contribuer à renforcer cette amitié entre les peuples de l’Afrique de l’Ouest.

Aussi voudrais-je, au nom du Président de la République, Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, vous souhaiter une cordiale bienvenue en terre togolaise d’hospitalité.

Mesdames et Messieurs les Chefs d’entreprises,

Distingués invités,

J’ai eu largement écho de l’évaluation faite des performances générales de votre Fédération et des importantes conclusions auxquelles vient de parvenir la réunion des Experts en vue de la redynamisation, du renforcement et de la consolidation des acquis de la FOPAO.

La Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest est une tribune pour les organisations d’employeurs pour organiser un cadre pour la défense de leurs intérêts communs. Pour la cause, il vous faut disposer d’un environnement moins contestable. Et c’est là le credo des améliorations que recherchent, de façon quotidienne, vos gouvernements respectifs.

Mesdames et Messieurs,

Au fur et à mesure que nous avançons dans le commerce extranational plus contraignant, le Togo mesure l’entière importance des entreprises privées dans une économie, de par la création d’emplois et de richesses. Cela justifie notre engagement dans un vaste programme de réformes à tous les niveaux de notre tissu économique.

Nous en voulons pour preuve des mesures importantes prises dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires :

-      l’adoption d’un nouveau Code des investissements, plus attractif et plus innovant,

-      la signature de la Charte des Petites et Moyennes Entreprises et Petites et Moyennes Industries (PME-PMI),

-      la mise en place d’un guichet unique de création d’entreprise, le Centre de Formalités des Entreprises,  qui permet de créer une entreprise en 24 heures,

-      l’effectivité de la Cour d’Arbitrage du Togo, pour un règlement alternatif des différends par des procédures simplifiées et rapides au bénéfice des investisseurs,

-      la création de la Cellule de concertation Gouvernement/Secteur privé, instance de conciliation, de médiation, de dialogue et de décision afin de promouvoir le partenariat public-privé,

-      la mise en place de l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie du Financement des Petites et Moyennes Entreprises pour faciliter l’accès des PME/PMI au financement,

-      la récente modification de la loi fiscale qui améliore la compétitivité des entreprises par l’incitation à la formation professionnelle et à la création d’emplois.

En plus, il est projeté l’opérationnalisation d’un Guichet unique du commerce extérieur pour faciliter les formalités de dédouanement, ainsi que l’accompagnement des PME par la création des Centres de Gestion Agréés, et la mise en place d’une agence unique des recettes qui facilitera les relations entre les services des douanes et des impôts.

Voilà des indices qui ont permis à notre pays de faire un bon encourageant de 6 places dans le classement mondial 2013 du Rapport Doing Business, et d’occuper le 3ème rang dans l’espace UEMOA.

Permettez-moi de faire remarquer que, dans ses différentes initiatives pour l’élaboration des politiques et stratégies sectorielles de développement, le Gouvernement togolais a toujours ressenti, à ses côtés, la forte implication du Conseil National du Patronat, membre actif de la  FOPAO. Nous voulons ici féliciter ses membres pour le regain de dynamisme du Conseil, et surtout sa contribution à la rédaction du document « Togo, Vision 2011-2030 » qui planifie une vision à long terme du développement de notre pays.

Ceci est le signe de la convergence de vue entre le Patronat togolais et le Gouvernement, pour faire du Togo une nation émergente dans une vingtaine d’années.

Mesdames, Messieurs,

Honorables Invités,

Le Gouvernement togolais s’attèle, pour sa part, à concrétiser tous ces facteurs déterminants. Et nous savons que vous nous en demandez davantage.

La définition d’un meilleur positionnement de la FOPAO, de ses responsabilités et le renforcement de capacités de ses membres doivent nous aider dans ce sens.

Les orientations générales revues et les recommandations qui s’en sont suivies serviront, j’en suis persuadé, de bréviaire pour le nouveau bureau issu des présents travaux de Lomé.

Nous en appelons au secteur privé, aussi bien national que régional, à accompagner les efforts des différents pays membres de la FOPAO, et à contribuer à l’avènement d’une sous-région prospère, plus juste, plus agréable à vivre, et résolument tournée vers un avenir prometteur des pays émergents.

C’est par cette exhortation que je déclare ouverts les travaux de l’Assemblée Générale Ordinaire de la Fédération des Organisations Patronales de l’Afrique de l’Ouest, en souhaitant pleins succès à vos travaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers bondissent

Sport

Grâce à ses deux victoires sur l’Ouganda, l’équipe nationale de foot du Togo fait un bond spectaculaire dans le classement FIFA du mois d’octobre.

300 millions pour la réconciliation

Coopération

La Délégation de l’Union Européenne au Togo va subventionner pour 300 millions de Fcfa 26 projets élaborés par des organisations de la société civile en faveur de la réconciliation nationale.

KR 2013 : 2e vague

Coopération

Une nouvelle cargaison de riz estimée à près de 3 milliards de Fcfa a été offert mercredi par le gouvernement japonais dans le cadre du Kennedy Round (KR) 2013. 

72 milliards pour un Togo plus moderne

Développement

L’Union européenne a consacré 72 milliards de Fcfa depuis 7 ans pour la modernisation des infrastructures.