Anand Sharma : « Nous ne sommes en compétition avec personne en Afrique »

15/03/2010
Le ministre du Commerce indien, Anand Sharma

Le Premier ministre du Togo, Gilbert Houngbo, participe à New Delhi au 6e Forum de partenariat Inde-Afrique, organisé par l'Exim Bank et la Confédération des industries indiennes (CFI). 

Pour le ministre du Commerce indien, Anand Sharma (photo), « les relations entre l’Inde et l’Afrique sont particulières et n’ont rien à voir avec celles développées par les autres partenaires ». Une allusion à peine voilée à la Chine dont l’ambition sur le continent africain n’est plus à démontrer.

Republicoftogo.com : Comment décrivez-vous les relations entre votre pays et l’Afrique ?
Anand Sharma : Elle sont très particulières. C’est une amitié et un partenariat qui ont un caractère historique compte tenu de la très ancienne présence de l’Inde en Afrique.
Republicoftogo.com On a l’impression que l’Inde veut désormais rattraper son retard par rapport à la Chine en Afrique ?
Anand Sharma : Nous ne sommes en compétition avec personne. L’Afrique apprécie l’engagement multi-sectoriel de l’Inde. Notre vision n’est pas seulement d’investir dans des projets, mais aussi de former les Africains. Par exemple, nous avons lancé le « Pan-Africa E-Network » qui propose de la télé médecine aux spécialistes africains qui peuvent interroger à distance leurs confrères indiens. Nous avons la même chose pour les universités.
Je tiens également à signaler que 1.500 étudiants africains suivent actuellement des cours dans des universités indiennes.
Enfin, le gouvernement a doublé ses facilités de crédit aux entreprises indiennes pour leur permettre de faire des affaires plus facilement en Afrique.
Republicoftogo.com : Le Togo est-il un pays qui intéresse les entreprises indiennes ?
Anand Sharma : Naturellement. Ce pays est intéressant à plus d’un titre. Il a une situation géographique idéale, un marché local pas négligeable et il y a donc matière à investir dans le commerce, l’industrie ou l’énergie. Des représentants de la Confédération des industries indiennes se rendra d’ailleurs bientôt sur place.
Je dois indiquer que le fait que le Premier ministre togolais et une forte délégation assistent ce forum à New Delhi est la marque d’un grand intérêt au développement des échanges bilatéraux.

Lire aussi sur le même thème

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.