Appel de fonds

10/12/2007
Appel de fonds

Togo Telecom, l'opérateur historique entend se donner les moyens de ses ambitions. C'est ainsi qu'il a lancé lundi un emprunt obligataire pour lever 20 milliards de francs CFA sur le marché financier régional. Cet emprunt a reçu l'agrément des autorités du marché financier régional via l'antenne togolaise de la Société Générale d'Intermédiation (SGI), qui pilote cette opération. Elle est garantie par la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la Banque d'investissement de la Cédéao (BIDC) et le FAGACE.

La souscription d'une valeur nominale de dix mille FCFA, est ouverte au public à un taux annuel de 6,5%. Elle a lieu du 10 décembre au 11 janvier 2008. Cette levée devrait permettre à l'opérateur togolais de financer un certain nombre de projets.

Le premier concerne les câbles sous-marins (WAFS) susceptibles d'offrir des capacités supplémentaires pour l'internet haut débit et ses services associés (téléphonie en VOIP et télévision). Togo Telecom a lancé il y a quelques mois son service ADSL.

La participation de Togo Télécom à ce projet continental est estimée à 7 milliards de FCFA.

Le second projet sur l'équipement en fibre optique de la ville de Lomé pour remplacer des équipements devenus obsolètes. Coût du projet, 900 millions de Fcfa.

Autre développement envisagé par l'opérateur, la création de 52.000 lignes supplémentaires pour son service Illico. Lancé en juin 2006, Illico utilise la boucle locale radio (BLR), et offre à l'abonné un téléphone fixe sans fil. Avantage, un prix moindre que pour le mobile et la délivrance immédiate d'une ligne en pré-payé sans les contraintes techniques liées au réseau filaire.

Cette technologie connaît un énorme succès depuis son lancement au Togo.

Depuis l'arrivée à la direction générale de l'entreprise de Pétchétibadi Bikassam, un ingénieur télécom, Togo Telecom  a entrepris une mutation technologique sans précédent qui doit s'accompagner de solides financements. La réussite de l'emprunt est une quasi-obligation pour poursuivre le développement.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.