Après le G20, l'espoir

03/04/2009
Après le G20, l'espoir

Le sommet du G20 marque un tournant pour les pays en développement qui ont pu promouvoir leur point de vue comme jamais auparavant.

Les dirigeants des grands pays développés et émergents, réunis jeudi à Londres, se sont mis d'accord notamment pour tripler les ressources du Fonds monétaire international.L'Afrique et le Togo espèrent que ce "nouvel ordre mondial" vanté par le Premier ministre britannique, Gordon Brown, se concrétisera dans les faits.

Premier signe encourageant, le président américain Barack Obama a annoncé jeudi que l'aide américaine à l'agriculture et à l'alimentation pour les régions les plus pauvres du globe serait doublée à plus d'un milliard de dollars.

M. Obama a indiqué qu'il travaillerait avec le Congrès américain dans les prochains jours pour offrir 448 millions de dollars d'aide d'urgence aux populations les plus vulnérables, notamment en Afrique ou en Amérique latine.

Les Etats-Unis ont pour objectif "de doubler leur soutien au développement de l'agriculture (pour atteindre) plus d'un milliard de dollar pour donner aux gens les moyens de se sortir eux-mêmes de la pauvreté", a déclaré le président américain, soulignant que la voix des pays pauvres n'avait pas été oubliée au sommet du G20.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.