Après le Togo, Progosa débarque en RDC

04/04/2008
Après le Togo, Progosa débarque en RDC

Nous évoquions récemment le conflit qui oppose le groupe espagnol Progosa (très implanté au Togo dans l'activité conteneurs) à son concurrent Bolloré. Rien de nouveau sur le terrain judiciaire. En revanche, la société de Jacques Dupuydauby vient de remporter un contrat d'assictance en RDC. Celui de la gestion de l'ONATRA (Office National des Transports), l'organisme public en charge de l'exploitation portuaire et ferroviaire ainsi que du transport fluvial.

C'est ce qu'indique Progosa dans un communiqué reçu vendredi par republicoftogo.comDurant 24 mois, Progosa conduira, en partenariat avec des cadres nationaux, une mission de stabilisation répondant, selon la société espagnole à un double objectif : améliorer la gestion de l'ONATRA, fiabiliser son système d'information, puis préparer sa restructuration.

Progosa précise qu'il s'est associé l'expertise de deux sous traitants : la firme française Systra, filiale de la SNCF, et le cabinet Price Waterhouse.

Systra apportera ses connaissances dans le domaine des chemins de fer, et Price Waterhouse veillera sur les finances.

Progosa est principalement implanté au Togo mais souhaite aussi se développer au Gabon et au Cameroun.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Hub scientifique

Coopération

La Société ouest-africaine de chimie tient à partir de mardi à Lomé ses 19e Journées scientifiques. 

Anticiper la réduction de l'APD

Développement

L’aide publique au développement (APD) demeure une source de financement très importante pour le Togo.

'Nous avons veillé à l’ouverture du marché à la concurrence'

Tech & Web

Les deux opérateurs de téléphonie mobile viennent de lancer leurs services 4G. La fibre se déploie. Bref, le Togo est en train de rattraper son retard.

Des lentilles artificielles pour lutter contre la cataracte

Santé

La cataracte apparaît chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Elle est très répandue au Togo. Mais elle peut heureusement être traitée.