Asky attend les droits de trafic

24/01/2010
Asky attend les droits de trafic

La nouvelle compagnie aérienne Asky, lancée à Lomé il y a quelques jours, peine à obtenir les droits de trafic sur six des douze destinations qu’elle a prévu de desservir en Afrique. C’est ce qu’affirme le journal en ligne journaldutogo.info. Le Sénégal, le Ghana, la Côte d’Ivoire ou encore le Bénin, n’ont toujours pas délivré les autorisations nécessaires. De fait, Asky a du amputer une bonne partie de ses vols.
Le problème devrait être résolu dans une quinzaine de jours. Entre temps, les responsables de l’aviation civile de chaque pays concerné devront se rendre à Lomé pour effectuer un audit de la compagnie et vérifier que les deux Boeing 737 sont en bon état. Ce qui est le cas puisque les avions sont neufs.
Une procédure obligatoire qui aurait du être effectuée bien avant le lancement officiel.
Asky, basée au Togo et dont Ethiopian Airlines détient 25% du capital et assure le fonctionnement effectif (pilotes, maintenance, gestion), prévoit de desservir douze capitales africaines dont Abidjan, Accra, Bamako, Banjul, Brazzaville, Cotonou, Douala, Kinshasa, Lagos, Libreville, Ouagadougou et Dakar.

Lire l’article sur Journal du Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.

L'évènement digital de la rentrée

Tech & Web

Le Togo a amorcé sa révolution numérique. L’essor de la sphère digitale, synonyme de développement économique et social, est incontournable.