Asky attend les droits de trafic

24/01/2010
Asky attend les droits de trafic

La nouvelle compagnie aérienne Asky, lancée à Lomé il y a quelques jours, peine à obtenir les droits de trafic sur six des douze destinations qu’elle a prévu de desservir en Afrique. C’est ce qu’affirme le journal en ligne journaldutogo.info. Le Sénégal, le Ghana, la Côte d’Ivoire ou encore le Bénin, n’ont toujours pas délivré les autorisations nécessaires. De fait, Asky a du amputer une bonne partie de ses vols.
Le problème devrait être résolu dans une quinzaine de jours. Entre temps, les responsables de l’aviation civile de chaque pays concerné devront se rendre à Lomé pour effectuer un audit de la compagnie et vérifier que les deux Boeing 737 sont en bon état. Ce qui est le cas puisque les avions sont neufs.
Une procédure obligatoire qui aurait du être effectuée bien avant le lancement officiel.
Asky, basée au Togo et dont Ethiopian Airlines détient 25% du capital et assure le fonctionnement effectif (pilotes, maintenance, gestion), prévoit de desservir douze capitales africaines dont Abidjan, Accra, Bamako, Banjul, Brazzaville, Cotonou, Douala, Kinshasa, Lagos, Libreville, Ouagadougou et Dakar.

Lire l’article sur Journal du Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.

Le PM à New-York pour faire le point sur les ODD

Développement

Komi Selom Klassou participe depuis lundi à New York à la session ministérielle du Forum politique de haut niveau sur les ODD.

Action décentralisée

Coopération

Nicolas Berlanga-Martinez, l’ambassadeur de l’Union européenne, a débuté une tournée d’adieu à quelques semaines de son départ de Lomé.