Asky attend les droits de trafic

24/01/2010
Asky attend les droits de trafic

La nouvelle compagnie aérienne Asky, lancée à Lomé il y a quelques jours, peine à obtenir les droits de trafic sur six des douze destinations qu’elle a prévu de desservir en Afrique. C’est ce qu’affirme le journal en ligne journaldutogo.info. Le Sénégal, le Ghana, la Côte d’Ivoire ou encore le Bénin, n’ont toujours pas délivré les autorisations nécessaires. De fait, Asky a du amputer une bonne partie de ses vols.
Le problème devrait être résolu dans une quinzaine de jours. Entre temps, les responsables de l’aviation civile de chaque pays concerné devront se rendre à Lomé pour effectuer un audit de la compagnie et vérifier que les deux Boeing 737 sont en bon état. Ce qui est le cas puisque les avions sont neufs.
Une procédure obligatoire qui aurait du être effectuée bien avant le lancement officiel.
Asky, basée au Togo et dont Ethiopian Airlines détient 25% du capital et assure le fonctionnement effectif (pilotes, maintenance, gestion), prévoit de desservir douze capitales africaines dont Abidjan, Accra, Bamako, Banjul, Brazzaville, Cotonou, Douala, Kinshasa, Lagos, Libreville, Ouagadougou et Dakar.

Lire l’article sur Journal du Togo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.