Asky certifié IOSA

03/10/2015
Asky certifié IOSA

Gestion ultra-professionnelle de la compagnie

La compagnie aérienne Asky, basée au Togo, a été certifiée IOSA (IATA Operational and Safety Audit), première norme mondiale pour la vérification de la sécurité des procédures d’exploitation des transporteurs aériens. 

Le programme est conçu pour évaluer la gestion de l’exploitation et les systèmes de contrôle des compagnies aériennes. Les compagnies sont inscrites au registre IOSA pour une durée de deux ans à la suite d'un audit effectué par un organisme accrédité par l'IATA.

Les normes de vérification ont été élaborées en collaboration avec différentes autorités réglementaires, telles que la Federal Aviation Administration (FAA) aux États-Unis, la Australia’s Civil Aviation Safety Authority,Transports Canada et les Autorités conjointes de l’aviation d’Europe (JAA). 

L'IATA supervise l’accréditation des organismes d'audit, veille au développement continu des normes et pratiques IOSA et gère la base de données des compagnies labélisées.

Asky, dont l’actionnaire de référence est Ethiopian Airlines, offre déjà tous les critères de sécurité et de maintenance des grandes compagnies internationales.

La compagnie dessert une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale avec des appareils modernes, Boeing 737-700 et Bombardiers Dash Q400.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.