Asky prend livraison d'un nouvel appareil

03/06/2016
Asky prend livraison d'un nouvel appareil

Le 737-800 flambant neuf jeudi soir à l'aéroport de Lomé

Asky a réceptionné jeudi soir un nouvel appareil moyen-courrier. Il s’agit d’un Boeing 737-800 qui viendra renforcer la flotte.

Ce monocouloir est aujourd’hui le modèle le plus prisé des compagnies en raison de sa capacité idéale, de son coût siège-passager compétitif, de son haut degré de fiabilité et de son grand rayon d’action, qui convient aussi pour les destinations les plus lointaines.

L’arrivée dans sa flotte des capacités additionnelles du nouvel appareil va permettre à Asky d’offrir des capacités et des fréquences accrues sur une partie de ses destinations et d’en ouvrir de nouvelles.

Asky disposait jusqu’à présent de 3 Boeing 737-700 et de 4 Dash 8.

‘Ce nouvel appareil permettra de répondre à la demande sans cesse croissance dans la sous-région et d’ouvrir 3 nouvelles destinations sur Nouakchott Praia et Johannesburg’, a indiqué Nowel Ngala, l’un des responsables de la compagnie.

Le directeur de l'Aviation civile, Dokissime Gnama-Latta, accueille l'avion et son équipage

Un autre 737-800 a été commandé ; il sera livré en septembre.

Ce type d'appareil d'un coût unitaire de 55 millions de dollars peut transporter 189 passagers sur une distance de 5.769 km.Sa vitesse de croisière maximale est de 874 km/h.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.

Guinée Bissau : la Cédéao brandit la menace de sanctions

Cédéao

Faute d'avoir respecté ses engagements vis à vis de la Cédéao, la Guinée Bissau pourrait être sanctionnée par l'organisation régionale.