Avec le gaz, rien n’est naturel

01/08/2013
Avec le gaz, rien n’est naturel

En raison d’une avarie sur le pipeline, la WAPCO, la société qui exploite le gazoduc d’Afrique de l’ouest avait dû interrompre ses approvisionnements en gaz naturel en septembre 2012. Depuis début juillet, les clients, dont la CEB*, sont de nouveaux livrés, mais dans des quantités largement inférieures aux besoins.

Le pipeline, long de 1.033 kilomètres et d'un coût de 500 millions de dollars devait initialement transporter 120 millions de mètres cubes de gaz par jour du Nigeria vers ses trois voisins ouest africains, le Bénin, le Togo et le Ghana.

La CEB revend la totalité du gaz naturel à la centrale thermique de Lomé, opérée par l’Américain ContourGlobal. Elle a été conçue justement pour fonctionner en base au gaz naturel, mais seuls 2 moteurs sur 6 utilisent sont opérationnels, faute de recevoir suffisamment du précieux combustible.

La CEB n’est pas en cause, elle se contente du quota livré par WAPCO.

Les experts estiment que le gazoduc ne sera jamais en mesure de d’atteindre la production annoncée et certains opérateurs envisagent désormais de se tourner vers le gaz liquéfié. Problème, il ne sera pas disponible avant 4 à 5 ans.

En attendant, la centrale de Lomé tourne principalement au fioul lourd, beaucoup plus cher.

Si les 6 moteurs étaient opérationnels au gaz naturel, ContourGlobal pourrait renforcer la distribution  au Togo et même exporter de l’énergie vers les pays voisins.

* Communauté électrique du Bénin, société commune au Togo et au Bénin

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.