Avec le gaz, rien n’est naturel

01/08/2013
Avec le gaz, rien n’est naturel

En raison d’une avarie sur le pipeline, la WAPCO, la société qui exploite le gazoduc d’Afrique de l’ouest avait dû interrompre ses approvisionnements en gaz naturel en septembre 2012. Depuis début juillet, les clients, dont la CEB*, sont de nouveaux livrés, mais dans des quantités largement inférieures aux besoins.

Le pipeline, long de 1.033 kilomètres et d'un coût de 500 millions de dollars devait initialement transporter 120 millions de mètres cubes de gaz par jour du Nigeria vers ses trois voisins ouest africains, le Bénin, le Togo et le Ghana.

La CEB revend la totalité du gaz naturel à la centrale thermique de Lomé, opérée par l’Américain ContourGlobal. Elle a été conçue justement pour fonctionner en base au gaz naturel, mais seuls 2 moteurs sur 6 utilisent sont opérationnels, faute de recevoir suffisamment du précieux combustible.

La CEB n’est pas en cause, elle se contente du quota livré par WAPCO.

Les experts estiment que le gazoduc ne sera jamais en mesure de d’atteindre la production annoncée et certains opérateurs envisagent désormais de se tourner vers le gaz liquéfié. Problème, il ne sera pas disponible avant 4 à 5 ans.

En attendant, la centrale de Lomé tourne principalement au fioul lourd, beaucoup plus cher.

Si les 6 moteurs étaient opérationnels au gaz naturel, ContourGlobal pourrait renforcer la distribution  au Togo et même exporter de l’énergie vers les pays voisins.

* Communauté électrique du Bénin, société commune au Togo et au Bénin

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.