Blanchiment et lutte contre le terrorisme

04/08/2010
Blanchiment et lutte contre le terrorisme

Le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sont au centre d’un séminaire régional de quatre jours qui s’est ouvert mercredi à Lomé.
Les 40 experts venus des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se sont engagés à renforcer les dispositifs institutionnels et juridiques pour lutter contre ces fléaux.
Initié par le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’Argent en Afrique de l’ouest (GIABA) et le gouvernement togolais, la rencontre de Lomé, vise à aider les autorités togolaises à finaliser sa stratégie nationale de lutte.
«Le Togo fera l’objet d’une visite des experts en vue de l’évaluation de son dispositif national en novembre 2010 », a indiqué Tchaa Aquitem, le coordinateur de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF).
Le Togo a adopté une loi contre le blanchiment ; le séminaire de Lomé a pour objectif d’aider le pays à franchir une étape supplémentaire dans sa stratégie de mise en conformité aux standards internationaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.