Blue Solutions, smart ideas !

14/11/2013
Blue Solutions, smart ideas !

Le président Faure Gnassingbé, en Bretagne pour le premier jour de sa visite de travail en France, a visité jeudi la toute nouvelle usine de batteries électriques Blue Solutions du Groupe Bolloré, située à Ergué-Gabéric, près de Quimper, précisément là où furent fondées les papeteries de l'Odet par Jean-René Bolloré, en 1822, l’ancêtre de Vincent Bolloré qui était présent pour accueillir le chef de l’Etat.

Le Groupe a investi 250 millions d'euros afin d'augmenter la capacité de production de cette usine, pour la porter de 2500 à 5000 batteries par an. Ces batteries équipent aujourd'hui la voiture électrique Bluecar, également produite par une filiale de Bolloré. 

Cette visite présidentielle s'explique par l'intérêt porté par le Togo au développement de transports propres et à la gestion intelligente de l’énergie.

Bolloré développe différentes applications comme Bluehouse qui est un concept de bâtiment modulaire entièrement autonome énergétiquement et qui produit son électricité grâce à 120 m² de panneaux solaires et 60 kWh de batteries LMP. Installer un hôpital ou une école dans une zone isolée, non connectée au réseau électrique, devient désormais possible. Autre innovation, Bluestorage qui propose des solutions de stockage d’énergie pour les professionnels et les particuliers visant à mieux gérer la consommation d’énergie, à pallier les intermittences des énergies renouvelables ou à réaliser des économies entre les périodes creuses et pleines de production d’électricité.

Il faut signaler que la toute première ligne de bus 100 % électrique et autonome d’Afrique a été inaugurée en octobre dernier à Abidjan grâce à  Blue Solutions. 

Pourquoi pas des projets similaires pour le Togo ? Le chef de l’Etat y pense sérieusement car ils correspondent bien aux besoins locaux.

Le développement de l’usine d’Ergué-Gabéric a été rendu possible par le succès incontestable du service d'autopartage Autolib' à Paris. Mis en place il y a trois ans, en 2011, Autolib' compte aujourd'hui 1800 voitures Bluecar en circulation, plus de 4000 bornes de recharge, plus de 30.000 abonnés à l'année et 2,5 millions de kilomètres parcourus. Le service devrait atteindre son point mort l'année prochaine. Et ce succès est à mettre à l'actif de Vincent Bolloré, qui gère le service, fabrique les voitures et les batteries.

L'homme d'affaires breton s'est lancé il y a une quinzaine d'années dans cette activité de stockage d'énergie. Il affirme avoir dépensé plus de 1,5 milliard d'euros sur cette période afin de développer une technologie unique au monde, fondée sur l'utilisation du lithium métal polymère, plutôt que le lithium-ion utilisé par ses concurrents.

Le succès d'Autolib' crédibilise aujourd'hui la technologie Bolloré. Pour preuve, les villes de Lyon et Bordeaux, en France, et Indianapolis, aux États-Unis, vont mettre en place ce service d'autopartage. Et de nombreuses négociations sont en cours. Finalement, Renault, le constructeur en pointe sur le véhicule électrique, prévoit désormais de collaborer avec Bolloré.

Outre l’énergie électrique, le Groupe est très présent dans le transport et la logistique.

Sa filiale, Bolloré Africa Logistics, est le leader en Afrique.

Les travaux de modernisation de Togo Terminal, filiale de Bolloré Africa Logistics, sont très largement avancés au Port de Lomé. Un nouveau quai en eau profonde de 450 mètres de long avec un tirant d’eau de -15 mètres sera opérationnel d’ici la fin de l’année. L’extension et la modernisation des terre-pleins de l’infrastructure portuaire sont également en cours.

Ces travaux, réalisés en partenariat avec Vinci pour le quai et Eiffage pour l’agrandissement du terre-plein, vont permettre de doubler la surface de stockage et de tripler les capacités de traitement de Togo Terminal qui disposera de 38 hectares terre-pleins complétement aménagés.

Togo Terminal va également se doter d’équipements de dernière génération. Parmi eux, 5 portiques de quai et 24 portiques de parc opérationnels en 2014. Les navires seront traités avec une cadence conforme aux meilleurs standards internationaux. 

Le terminal à conteneurs de Lomé pourra ainsi accueillir des navires d’une capacité allant jusqu’à 7 000 Teu’s (conteneurs équivalant 20 pieds) et devenir l’une des premières plates-formes de désenclavement pour les pays de l’hinterland voisins comme le Mali, le Niger et le Burkina Faso. A moyen terme, l’objectif est de traiter un million de conteneurs chaque année.

La modernisation du terminal à conteneurs de Lomé, constitue un investissement total de l’ordre de 450 millions d’euros.

Après la visite de l’usine électrique, Faure Gnassingbé et sa délégation ont pris part à un déjeuner offert par Vincent Bolloré dans sa demeure familiale.

Il s’est ensuite rendu par la route à Brest pour visiter les installations du Centre opérationnel de la Marine française.

* Blue Solutions, les bonnes idées

VOIR LE DIAPORAMA

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.