Bolloré électrise la France et le Togo

08/12/2014
Bolloré électrise la France et le Togo

Faure Gnassingbé et Vincent Bolloré

Très présenté dans l’activité logistique au Port de Lomé, dont il vient de financer un 3e quai pour accueillir les super-conteneurs, le Groupe français Bolloré, renforce ses activités innovantes dans l’énergie. 

Il vient de déposer un dossier auprès du ministère de l'Economie à Paris afin de déployer 16.000 points de charge publics pour véhicules électriques et hybrides en France.

Le projet de Bolloré représente un investissement de 150 millions d'euros sur 4 ans, précise le ministère de l'Economie dans un communiqué. 

Au Togo, Bolloré a lancé en avril dernier la ‘Blue Zone’, un système de stockage d’énergie solaire grâce à des batteries révolutionnaires en lithium métal polymère, qui sera implanté dans de nombreux villages n’étant pas raccordés au réseau électrique.

La Blue Zone à Cacaveli

Une première Blue Zone a été construite à Cacaveli, dans la banlieue de Lomé (la seconde ouvrira en centre ville en 2015). Si le premier objectif est le stockage de l’énergie, l’idée est également d’en faire une base de soutien à l'artisanat, à la promotion de l'entrepreneuriat et d'offrir un accès aux nouvelles technologies (très haut débit assuré par le fournisseur WiFirst).

Cette Blue Zone est totalement autonome en électricité et en eau potable.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

'Un Parlement des peuples'

Cédéao

Le Premier Ministre Komi Selom Klassou a ouvert mardi à Lomé la session extraordinaire du Parlement de la Cédéao.

Le Togo et l'Egypte ciblent les jeunes

Coopération

Victoire Dogbe-Tomegah, la ministre en charge de la Jeunesse, effectue depuis mardi une visite de travail en Egypte.

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.