Bolloré est de retour !

30/05/2009
Bolloré est de retour !

Bolloré est de retour au Togo. Un communiqué publié samedi indique que le groupe a récupéré ses actifs suite à la confirmation de la Cour d'appel de Lomé du jugement de première instance rendu en sa faveur. La société dirigée par Vincent Bolloré va donc pouvoir de nouveau opérer au port de Lomé (PAL) après des années de procédure contre l'Espagnol Progosa dont les principaux responsables – y compris le PDG Jacques Dupuydauby- ont quitté précipitamment le Togo en début de semaine à la suite d'un contrôle fiscal.

Voici le communiqué publié par le groupe BolloréLe groupe Bolloré a été victime en 2005 d'un détournement d'actifs par un de ses employés et les comparses de celui-ci.

Ce détournement concerne deux filiales de manutention au Gabon et au Togo. Par une vente fictive, cet empployé indélicat s'est approprié frauduleusement ces actifs du groupe Boloré.

Le groupe Bolloré a porté plainte au civil et au pénal en Espagne, siège de la société qui détenait les actifs détournés au Gabon et au Togo. Il a d'autre part engagé des actions judiciaires dans ces deux pays.

Le groupe Bolloré a récupéré son actif au Gabon  et vient de le récupérer au Togo suite à la confirmation par la Cour d'Appel de Lomé du jugement de première instance rendu en sa faveur.

En photo : Vincent Bolloré

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.