Bolloré met un pied au Somaliland

10/09/2010
Bolloré met un pied au Somaliland

Le groupe français « Bolloré Africa Logistics », qui est déjà présent dans de nombreux ports d’Afrique, dont celui de Lomé au Togo, vient de remporter un appel d’offre pour la gestion et le développement de la plate forme portuaire de Berbera au Somaliland.
Située sur la route du pétrole, cette ville dispose d'un port en eau profonde depuis 1969 et est le principal port commercial de cet Etat autoproclamé.
Le Somaliland est un ancien territoire britannique situé au nord-ouest de la Somalie. Le 18 mai 1991, les clans du nord ont proclamé l'indépendance de la République du Somaliland.
Bien que ce pays ne soit reconnu par aucun gouvernement, il reste stable politiquement, grâce à la prépondérance des règles claniques et de l'infrastructure économique laissée par les Britanniques, les Russes et les programmes d'assistance militaire américains.
La population est estimée à 3,5 millions.
Dominique Lafont, le directeur général, a expliqué vendredi que la modernisation des installations à Berbera permettrait de faciliter les exportations et les importations de l’Ethiopie.
Bolloré est revenu au Togo en 2009 après des années de procédure contre la société espagnole Progosa coupable de détournement d’actifs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Indice harmonisé des prix à la consommation : un casse-tête

Cédéao

La Cédéao vient d’achever à Lomé une réunion consacrée à l'état d'avancement des outils du traitement de l'indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC) des pays membres.

Alliance contre l'extrémisme

Cédéao

Un sommet conjoint Cédéao-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l'extrémisme violent aura lieu prochainement à Lomé.

Un projet humanitaire

Justice

L’Union européenne accompagne depuis plusieurs années le Togo dans un programme de modernisation de la justice. Le chantier est vaste et complexe.

La Chambre des notaires prend acte

Justice

Cinq nouveaux notaires ont prêté serment jeudi devant la Cour d’appel de Lomé. La profession est en pleine mutation.