Bolloré met un pied au Somaliland

10/09/2010
Bolloré met un pied au Somaliland

Le groupe français « Bolloré Africa Logistics », qui est déjà présent dans de nombreux ports d’Afrique, dont celui de Lomé au Togo, vient de remporter un appel d’offre pour la gestion et le développement de la plate forme portuaire de Berbera au Somaliland.
Située sur la route du pétrole, cette ville dispose d'un port en eau profonde depuis 1969 et est le principal port commercial de cet Etat autoproclamé.
Le Somaliland est un ancien territoire britannique situé au nord-ouest de la Somalie. Le 18 mai 1991, les clans du nord ont proclamé l'indépendance de la République du Somaliland.
Bien que ce pays ne soit reconnu par aucun gouvernement, il reste stable politiquement, grâce à la prépondérance des règles claniques et de l'infrastructure économique laissée par les Britanniques, les Russes et les programmes d'assistance militaire américains.
La population est estimée à 3,5 millions.
Dominique Lafont, le directeur général, a expliqué vendredi que la modernisation des installations à Berbera permettrait de faciliter les exportations et les importations de l’Ethiopie.
Bolloré est revenu au Togo en 2009 après des années de procédure contre la société espagnole Progosa coupable de détournement d’actifs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Quatre malfaiteurs abattus par la police

Faits divers

Le groupe d’intervention rapide de la police a neutralisé jeudi un groupe de de braqueurs munis de fusils d’assaut de type AK47.

Démarche transparente

Sport

Pour connaître en direct la somme récoltée en faveur des Eperviers, le comité de mobilisation vient de lancer un site.