Booster les rendements

30/01/2013
Booster les rendements

L’opération de recensement des planteurs de café-cacao et des surfaces cultivables se poursuit. Elle s’inscrit dans le cadre du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA).

Depuis le début de la semaine, le ministre de l’Agriulture, Ouro-Koura Agadazi (photo), effectue une tournée en région pour expliquer la démarche.

«La collecte de données fiables permettra de disposer de statistiques précises pour mettre sur pied une politique adaptée. La relance de la filière demeure la priorité du gouvernement », a indiqué le ministre. D’ici 2015, le Togo espère atteindre le seuil de 19.000 tonnes de café et 21.000 tonnes de cacao.

Depuis 2008, l’Etat s’est réengagé dans le secteur café-cacao après des années de libéralisation et de gestion calamiteuse. L’injection de 400 millions de Fcfa depuis trois ans par l’Etat pour appuyer les producteurs laisse espérer une hausse significative de la production, et donc des exportations. D’autant que la Banque mondiale apporte son assistance pour le volet commercialisation.

Malgré les difficultés, le café et le cacao togolais n’ont jamais perdu en qualité, souligne Enselme Gouthon, le président du Conseil des exportateurs de café et cacao (CECC). Trouver des acquéreurs n’est donc pas un problème, reste à booster les rendements.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.