Brésilienne ou togolaise, la canne planteuse est plébiscitée

31/10/2012
Brésilienne ou togolaise, la canne planteuse est plébiscitée

Pour prendre en compte les besoins des petits producteurs, les autorités ont introduit au Togo il y a 2 ans les planteuses dans le cadre du « Projet agro-écologique pour le développement à la base », initié et co-exécuté par le gouvernement et la société suisse ADFIN S.A. 

L’objectif est aussi d’assurer, à terme, un transfert de technologie.

Environ 200 exploitations agricoles familiales en sont équipées pour la production de maïs, d’arachide, de soja, de riz, de voandzou et d’ haricot.

Deux types d’équipements similaires sont utilisés, la canne togolaise connue sous le nom de semoir KAG et la canne planteuse brésilienne (importée du Brésil comme son nom l’indique) qui depuis peu, est également fabriquée par des artisans locaux.

Ce matériel permet par un seul geste d’assurer à la fois, le semis des graines et un épandage localisé de l’engrais NPK. Avantages, un gain de temps et d’investissement. Sans oublier sa commodité, par rapport au coupe-coupe.

C’est sur l’initiative personnelle du chef de l’Etat que la société ADFIN S.A. a introduit la canne brésilienne au Togo en 2010. Depuis lors, l’expérience a fait son chemin pour s’imposer aujourd’hui.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un Togolais à la tête de la boxe africaine

Sport

Le président de la Fédération togolaise de boxe (FETOBOX), Azad Kelani Bayor, a été élu à la tête de la Confédération africaine de boxe (CAB).

Approche intégrée de la santé

Santé

Chaque année, des millions de parents consultent pour leurs enfants des pharmaciens, des médecins, des tradipraticiens et les emmènent dans les hôpitaux et les centres de santé. 

Soutien de la Croix Rouge suisse

Coopération

La Croix Rouge suisse a fait un don de 55 millions de Fcfa à son équivalent togolais afin de mener des campagnes de sensibilisation sur le virus Ebola.

Vigilance et prévention

Santé

Une réunion a regroupé mercredi autour du Premier ministre les membres de la commission nationale de lutte contre Ebola, la représentante de l’OMS au Togo et une délégation du Commandement des États-Unis pour l'Afrique.