Cacao : réconcilier des intérêts parfois divergents

30/05/2012
Cacao : réconcilier des intérêts parfois divergents

Les députés togolais viennent de donner quitus au gouvernement pour ratifier l’accord international sur le cacao. Ce document, d’une validité de 10 ans, est censé rendre le commerce de cette denrée plus juste et durable.

L’objectif est de fournir un moyen de réconcilier les intérêts parfois conflictuels des producteurs de cacao, des exportateurs, des pays importateurs et des multinationales qui transforment les fèves de cacao.

L’accord international, qui est basé sur un consensus parmi les parties, abandonne les mécanismes régulateurs tels que les quotas de production, les stocks tampon et d’autres mesures de soutien des prix. Toutefois, les faibles revenus des petits producteurs sont largement reconnus comme étant le défi le plus important pour l’économie mondiale du cacao. 

Pour la CNUCED ( Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement), parrain de l’accord, les prix doivent être suffisamment rémunérateurs pour les producteurs, et la production plus efficace, afin de leur garantir un revenu décent.

Messan Ewovor, le ministre de l’Agriculture, explique que la ratification par le Togo de l’accord international sur le cacao va permettre de bénéficier d’un instrument de coopération internationale nord-sud qui reflète la volonté de ses parties contractantes de faire collectivement front aux enjeux et aux défis de la nouvelle configuration de l’économie cacaoyère mondiale ».

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.