Cadmium dans le cacao : l’OMC à l’écoute des producteurs africains

16/07/2012
Cadmium dans le cacao : l’OMC à l’écoute des producteurs africains

Les membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), réunis au sein du Comité chargé de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, de la santé des animaux et de la préservation des végétaux, ont annoncé lundi avoir pris en compte les préoccupations des producteurs relatives aux nouvelles limites projetées par l’Union européenne concernant le cadmium dans le cacao. Ils ont, en outre, accepté d'accorder le statut d'observateur à la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Deux bonnes nouvelles pour le Togo, producteur de cacao et membre de la Cédéao.

L’UE fixe les teneurs maximales pour certains contaminants, de manière à réduire leur présence dans les denrées alimentaires aux niveaux les plus faibles que permettent raisonnablement de bonnes pratiques de fabrication ou agricoles. L'objectif est d'obtenir un niveau élevé de protection de la santé publique, en particulier pour les groupes sensibles de la population: enfants, personnes allergiques, etc.

L'absorption de cadmium, présent dans le cacao, constitue un risque pour l'être humain puisqu'il peut induire un dysfonctionnement rénal, des problèmes osseux et des troubles de la reproduction. L’Union européenne s’apprête à adopter une nouvelle réglementation en la matière. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.