Charles Gafan : ‘Il y aura un effet 3e quai’

07/04/2014
Charles Gafan : ‘Il y aura un effet 3e quai’

Charles Gafan

300 milliards de Fcfa, 18 mois de travaux acharnés réalisés par Vinci et Eiffage, d’ici quelques semaines, le 3e quai du port autonome de Lomé (450 mètres de long, 15 mètres de tirant d’eau) sera opérationnel. Pour le Groupe Français Bolloré, qui supporte la totalité de l’investissement, l’objectif est de faire du PAL l’un des plus performants d’Afrique de l’Ouest.

Pour Charles Gafan, représentant du Bolloré Logistics au Togo et directeur général de ‘Togo Terminal’, il y aura un ‘effet 3e quai’ avec la création d’emplois et davantage de revenus pour l’Etat. 

Les nouvelles installations devraient attirer les super-conteneurs en provenance d’Asie.

Republicoftogo.com : Tout a été bouclé très vite. Moins de 3 ans de travaux, un véritable exploit

Charles Gafan : Au départ, le Groupe Bolloré souhaitait réaliser l’ouvrage en deux étapes ; d’abord un quai de 300 mètres, puis son extension ultérieure. Mais quand les travaux ont débuté, Vincent Bolloré a indiqué qu’il dégageait le financement pour construire directement 450 mètres.

Republicoftogo.com : Raison pour laquelle le projet a coûté 300 milliards ?

Charles Gafan : Oui, mais je tiens à préciser que quoi qu’il en soit, Bolloré s’était engagé auprès de l’Etat togolais à investir cette somme. D’ailleurs, ce n’est pas 300 milliards pour le seul quai, mais également pour l’aménagement et l’extension du terminal, la modernisation des portiques l’informatisation etc. Tout le personnel sera équipé de terminaux permettant une gestion en tant réelle des opérations de transbordement et de stockage. Les clients pourront suivre en temps réel le processus de manutention et de livraison de leurs conteneurs.

Republicoftogo.com : Quels seront les bénéfices directs pour l’économie togolaise ?

Charles Gafan : Le terminal à conteneur va permettre de doubler la capacité du port avec l’accueil et le stockage.

Dans les prochains mois, le quai sera mis en exploitation. 

Côté emploi, 500 nouveaux collaborateurs seront recrutés, à cela, il faut ajouter plus de 800 emplois indirects. Une grande majorité du personnel est constituée de Togolais.

La douane et les impôts seront les grand bénéficiaires avec un volume annuel traité beaucoup plus important, donc davantage de ressources pour l’économie nationale.

Republicoftogo.com : Les armateurs manifestent-ils déjà de l’intérêt pour ce port modernisé ?

Charles Gafan : C’est évident. Les super-conteneurs venant d’Asie vont choisir le port de Lomé pour son tirant d’eau, sa rapidité de traitement, ses facilités de transbordement et pour sa position géographique qui permet de cibler les pays de l’Hinterland.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.