Chômage des jeunes : approche innovante

13/09/2011
 Chômage des jeunes : approche innovante

Soucieux de stimuler l’emploi et d’offrir des jobs aux jeunes diplômés sans expérience professionnelle, le Togo a lancé mardi le PROVONAT, le programme de promotion du volontariat national. L’objectif est d’impliquer les jeunes dans le développement du leur pays, de promouvoir les valeurs d’engagement, de solidarité et de citoyenneté et enfin, d’acquérir une expérience professionnelle.

Le PROVONAT, dont la paternité revient au président Faure Gnassingbé, se veut une approche de lutte innovante contre le chômage. 

Le sous-emploi des jeunes, qui représentent 65% de la population, constitue l'un des grands défis auquel doit faire face le gouvernement.

« Aujourd’hui, on ne peut pas se le cacher, les jeunes diplômés et les primo-demandeurs d’emploi ont des difficultés pour s’insérer sur le marché du travail. La plupart des offres d’emploi disponibles exigent une expérience professionnelle dont ne disposent pas les jeunes », a rappelé Victoire Dogbé-Tomegah (photo), la ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse de l’Emploi des Jeunes, pilote du projet, lors de son intervention au Palais des congrès de Lomé.

Les autorités espèrent recruter 1000 volontaires en 2011 dans ce qui constitue une phase pilote.

Le PROVONAT est soutenu par le PNUD, les Volontaires des Nations Unies et l’ONG France Volontaires.

Son originalité a déjà séduit plusieurs pays africains qui se sont directement inspirés du modèle. Il s’agit, notamment, du Burkina Faso, du Niger et du Sénégal.

_________________________________________

 Voici le discours de Victoire Dogbé-Tomegah

Mesdames, messieurs, chers invités,

Je voudrais commencer mon propos par le témoignage de ce jeune homme titulaire d’une maitrise en Gestion obtenue à l’Université de Lomé depuis 2006, mais qui n’a trouvé d’autres issues que de devenir conducteur de taxi-moto à Lomé. C’est un job qu’il a fini par choisir comme métier malgré lui, en attendant de trouver un jour un emploi digne d’un diplômé de son rang, selon ses propres propos.

Je voudrais partager également avec vous le témoignage de cette jeune diplômée en assistance sociale qui, faute de trouver un emploi, se voit obligée d’être toujours à la charge de ses parents malgré son âge qui avance.

Des témoignages comme ceux-là sont légions et traduisent, s’il était besoin de le souligner, la difficulté pour nos jeunes frères et sœurs de trouver un emploi, malgré leur formation et leurs diplômes.

Mesdames et Messieurs, chers invités,

Nous savons tous qu’un jeune sans emploi est un jeune qui se sent malheureux, qui se pose beaucoup de questions sur son avenir. De quoi demain sera fait ? Et je suis persuadée que la plupart de ces jeunes ici rassemblés dans cette salle ce matin ont traversé cette situation pénible. 

Les cris de détresse de ces dizaines de milliers de jeunes en quête d’emploi dans notre pays, nous interpellent en tant que responsable de la jeunesse chargé de conduire la politique de jeunesse du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, sous l’impulsion de qui le programme de Promotion de Volontariat National que nous lançons ce jour a été initié et est mis en œuvre.

Aujourd’hui, l’on ne peut pas se le cacher… Les jeunes diplômés et les primo-demandeurs d’emploi ont des difficultés pour s’insérer sur le marché de l’emploi. La plupart des quelques offres d’emploi exigent un certain nombre d’expériences professionnelles dont ne disposent pas les jeunes. Et le plus souvent, ces diplômés hésitent à postuler ou mieux, lorsqu’ils postulent ne sont pas retenus à cause du manque d’expérience. Ce qui engendre un sentiment de frustration au sein des premiers demandeurs d’emploi.

Mesdames et Messieurs,

La mise en œuvre du Programme de Promotion du Volontariat National au Togo répond donc au souci de l’Etat togolais de contribuer non seulement à renforcer l’employabilité chez les jeunes diplômés par l’expérience professionnelle qu’ils acquiert en tant que volontaires, mais aussi à développer chez eux des valeurs de citoyenneté et d’engagement.

Il s’agit de mobiliser toutes les compétences et ressources disponibles dans notre pays. Les jeunes recrutés vont pouvoir valoriser leurs compétences et ceci, pour leur développement personnel et celui du pays.

L’année 2011 constitue la phase expérimentale du programme. Et notre objectif est de réussir à recruter et à déployer 1000 volontaires avant la fin de cette année.

La première vague de 300 volontaires ici présente comporte des profils variés allant des secteurs de la santé, à l’action sociale en passant par l’agriculture et le génie civil. Cette vague débutera sa mission dès le 3 octobre prochain. 

La deuxième vague qui présentera d’autres profils sera déployée sur le terrain début Novembre et la troisième, début Décembre cette année.

Mesdames et messieurs,

Le programme de Promotion de Volontariat National qui entre aujourd’hui dans sa phase opérationnelle est l’aboutissement d’un long processus qui a démarré il y a plus d’un an comme le coordonnateur du programme nous l’a rappelé. 

Mais il est important de souligner que l’une des étapes essentielles de la mise en œuvre de ce programme est la séance de formation organisée à l’intention des volontaires.

Je me réjouis de ce que cette formation ait permis à la première vague de volontaires d’appréhender la mission qui est la sienne une fois déployée sur le terrain. Et je voudrais vous exhorter, messieurs et dames les volontaires, à mettre en pratique ce que vous avez appris au cours de cette formation.

Ce programme sera ce que vous en ferez. Dans ce processus, ce qui compte, ce sont les ressources humaines. On a beau mis en place tout un tas de mécanisme. La clé de la réussite de ce programme, ce sera vous : les ressources humaines. Et donc je voudrais vraiment en appeler à votre disponibilité, à votre détermination, à votre engagement et à votre dévouement pour la réussite de ce programme.

Quant à vous chers partenaires des structures d’accueil,

Je voudrais saluer votre engagement dans ce processus et vous inviter à vous impliquer davantage pour sa réussite.

Comment pourrais-je terminer sans dire un grand merci au Programme des Nations Unies pour le Développement qui s’est impliqué activement dans ce programme depuis le début, en nous accompagnant par son expertise et des moyens financiers conséquents. Je vous saisir l’occasion de cette cérémonie pour vous transmettre Madame le Représentant Résident les remerciements les plus sincères du gouvernement togolais pour votre constante sollicitude. Votre soutien à ce programme portera à coup sur des fruits.

C’est sur ces mots d’espoir que je voudrais lancer officiellement le Programme de Promotion de Volontariat National.

Voir la vidéo

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.