Clarifier les règles du jeu

08/12/2014
Clarifier les règles du jeu

Les propriétaires disposeront d'une marge de négociation

Mettre de l’ordre sur le marché locatif, telle est l’ambition d’un avant-projet de décret examiné lundi lors d’une réunion entre le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Sessenou Fiatuwo et les professionnels du secteur.

A l’heure actuelle, tout est régi par la loi de ... 1961. Caduque, évidemment.

Les propriétaires font ce qu’ils veulent et fixent les prix à leur convenance. Aucun indice annuel, aucune prise en compte de la surface réelle. Les locataires doivent subirent le diktat et payer.

Le projet de texte vise à encadrer le prix des locaux d’habitation et des surfaces commerciales. Désormais, les loyers seront établis sur la base de la superficie occupée et de la zone géographique. Plus cher à Lomé, meilleur marché en banlieue et en province.

Le ministre a donné quelques valeurs indicatives : de 750 à 900 F/m2/mois pour des bureaux ou des boutiques en zone de chalandise, de 650 à 750 F en secteur industrielle et de 500 à 650 F pour les habitations (villas et appartements) dans la capitale.

Cependant, il ne s’agit que de recommandations. Bailleurs et locataires auront la possibilité de négocier en fonction de la qualité du bien et des prestations proposées. Mais l’avant-projet de décret a le mérite de clarifier les règles du jeu.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.