Clarifier les règles du jeu

08/12/2014
Clarifier les règles du jeu

Les propriétaires disposeront d'une marge de négociation

Mettre de l’ordre sur le marché locatif, telle est l’ambition d’un avant-projet de décret examiné lundi lors d’une réunion entre le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Sessenou Fiatuwo et les professionnels du secteur.

A l’heure actuelle, tout est régi par la loi de ... 1961. Caduque, évidemment.

Les propriétaires font ce qu’ils veulent et fixent les prix à leur convenance. Aucun indice annuel, aucune prise en compte de la surface réelle. Les locataires doivent subirent le diktat et payer.

Le projet de texte vise à encadrer le prix des locaux d’habitation et des surfaces commerciales. Désormais, les loyers seront établis sur la base de la superficie occupée et de la zone géographique. Plus cher à Lomé, meilleur marché en banlieue et en province.

Le ministre a donné quelques valeurs indicatives : de 750 à 900 F/m2/mois pour des bureaux ou des boutiques en zone de chalandise, de 650 à 750 F en secteur industrielle et de 500 à 650 F pour les habitations (villas et appartements) dans la capitale.

Cependant, il ne s’agit que de recommandations. Bailleurs et locataires auront la possibilité de négocier en fonction de la qualité du bien et des prestations proposées. Mais l’avant-projet de décret a le mérite de clarifier les règles du jeu.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.