Clinton soutient l'AGOA, dernier mot au Congrès

10/06/2011
Clinton soutient l'AGOA, dernier mot au Congrès

Le Sommet de l’AGOA s’est achevé vendredi à Lusaka. Si les discussions ont permis de faire le point sur l'Agoa (Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique), les délégués africains se sont inquiétés de la fin programmée de ces dispositions particulières prévue en 2015.

L’African growth and opportunity act est une législation permettant à 37 pays africains d'exporter sans droits de douane aux Etats-Unis, depuis 2000 et jusqu'en 2015, si les bénéficiaires respectent les normes fondamentales de la démocratie et le libre marché.

Si le Département n’est pas hostile à une prolongation de ces accords, c’est au Congrès à prendre la décision. Et c’est là où ça risque de coincer car compte tenu de la situation économique délicate aux Etats-Unis, les élus pourraient être tentés de revenir à des mesures protectionnistes.

En tout cas, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a fait le forcing en se rendant vendredi à Lusaka. Elle a déclaré que son pays entendait accroître les relations commerciales entre les Etats-Unis et l'Afrique, un continent où la Chine s'est récemment taillée la part du lion.

Le Togo était représenté à la rencontre par son ambassadeur à Washington, Kadangha Limbiyé Bariki et par le directeur de Cabinet du ministère du Commerce.

Le Togo est bénéficiaire de l’AGOA depuis avril 2008. Mais pour le ministre togolais du Commerce, Ahoomey-Zunu Séléagodji, il est encore trop tôt de parler de « bénéfices réels » pour son pays.

"Notre pays est devenu éligible seulement en avril 2008 et toutes les dispositions sont en train d'être prises pour permettre à nos opérateurs économiques de pouvoir exporter sous cette loi", a-t-il souligné samedi dans une interview à l’Agence Xinhua.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.