Concurrence et transparence

06/09/2013
Concurrence et transparence

Au Togo, une loi régit la passation et le contrôle des marchés publics. Les autorités entendent instaurer la transparence, la concurrence et l’égalité de traitement pour la commande publique.

Depuis 4 ans, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) veille à ce que tout le processus de sélection et d’attribution soit irréprochable.

Les entreprises indélicates sont systématiquement écartées et sanctionnées. En cas de conflit lors d’un appel d’offres, le Comité de règlement des différends (CRD) est chargé d’arbitrer.

Les départements ministériels tentent d’imposer cette norme, parfois avec encore quelques difficultés.

C’est la raison pour laquelle le ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé organise depuis ce matin une mise à niveau sur les types de procédures dans les marchés publics,  les étapes et les délais de passation, les dossiers types et des procédures d’évaluation des soumissions.

‘Il s’agit d’une mise à niveau des capacités de gestion des acheteurs publics en terme de maîtrise des nouvelles technologies de l’information, de généralisation des bonnes pratiques, de professionnalisme, de responsabilisation et d’intégration du contrôle interne comme outils de prévention des risques », explique Sad Mohamed Ouro-Sama, le représentant du ministre du Commerce, présent à cette rencontre.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.