Construction d'une centrale électrique

11/05/2007
Construction d'une centrale électrique

La société américaine « Contour Global » a décidé d'installer une centrale au Togo, afin d'aider ce pays à résoudre la crise énergétique qui le secoue depuis plusieurs mois, a déclaré au journal Liberté Hebdo, le ministre de l'Energie et des mines, Léopold Gnininvi. "Nous sommes en discussion avec cette société qui va installer une centrale d'une puissance de 100 MW. C'est à peu près le besoin estimé pour le Togo en 2008", a souligné M.Gnininvi.

"Les responsables de cette société ont promis de tout mettre en place d'ici treize mois. En terme de coût, la société va investir 15 à 20 milliards de F.CFA", a précisé M.Gnininvi.La Compagnie d'énergie électrique du Togo (CEET), très éprouvée par la crise énergétique qui secoue le pays et ses voisins du Bénin et du Ghana depuis un an, a réduit à 6 heures par jour ces dernières semaines, le temps de fourniture du courant électrique aux populations et entreprises, suivie de coupure de 12 heures.

Ces délestages perturbent sérieusement le fonctionnement des entreprises, des services, des écoles et autres activités socio-économiques dans le pays.

 

Depuis un an, le Togo traverse une crise, suite à la réduction par le Ghana et la Côte d'Ivoire, principaux fournisseurs, de leur livraison en énergie.

Le Togo dépend à 80% de l'extérieur, en matière de courant électrique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.