Construction d'une centrale électrique

11/05/2007
Construction d'une centrale électrique

La société américaine « Contour Global » a décidé d'installer une centrale au Togo, afin d'aider ce pays à résoudre la crise énergétique qui le secoue depuis plusieurs mois, a déclaré au journal Liberté Hebdo, le ministre de l'Energie et des mines, Léopold Gnininvi. "Nous sommes en discussion avec cette société qui va installer une centrale d'une puissance de 100 MW. C'est à peu près le besoin estimé pour le Togo en 2008", a souligné M.Gnininvi.

"Les responsables de cette société ont promis de tout mettre en place d'ici treize mois. En terme de coût, la société va investir 15 à 20 milliards de F.CFA", a précisé M.Gnininvi.La Compagnie d'énergie électrique du Togo (CEET), très éprouvée par la crise énergétique qui secoue le pays et ses voisins du Bénin et du Ghana depuis un an, a réduit à 6 heures par jour ces dernières semaines, le temps de fourniture du courant électrique aux populations et entreprises, suivie de coupure de 12 heures.

Ces délestages perturbent sérieusement le fonctionnement des entreprises, des services, des écoles et autres activités socio-économiques dans le pays.

 

Depuis un an, le Togo traverse une crise, suite à la réduction par le Ghana et la Côte d'Ivoire, principaux fournisseurs, de leur livraison en énergie.

Le Togo dépend à 80% de l'extérieur, en matière de courant électrique.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.