Contrat de 26 millions d’euros

26/06/2013
Contrat de 26 millions d’euros

La revue française ‘BTP Magazine’ annonce mercredi  la signature d’un contrat entre Eiffage et  Bolloré Africa Logistics (BAL) dans le cadre de la modernisation et de l'agrandissement du terminal à conteneurs du port de Lomé au Togo.

Une information que nous donnions le 20 juin dernier. A cette occasion, Dominique Lafont, le président de BAL, avait fait le déplacement.

Le groupement mené par la filiale internationale d'Eiffage Travaux Publics et constitué de RMT Clemessy, une filiale locale et de GER, une société locale, a remporté le projet d'une valeur de 26 millions d'euros portant sur les lots VRD, génie civil, distribution électrique et bâtiments du chantier de modernisation du terminal à conteneurs. 

Les travaux, d'une durée de 18 mois, prévoient le terrassement de 80 000m3 de déblais et remblais, la construction de 169 000m² de chaussée lourde portuaire, de 4km de caniveaux et leurs ouvrages de traitement connexes, ainsi que 7 400m de conduites d'eau. Le groupement aura également la charge de mettre en place les installations de contrôle d'accès, les bâtiments utilitaires et de sécurité, et une station de lavage.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.