Contribution des entreprises minières au développement local

13/01/2012
Contribution des entreprises minières au développement local

Le ministre des Mines et de l’Energie, Dammipi Noupokou a inauguré jeudi à Tabligbo (préfecture de Yoto, 90 km au nord est de Lomé) des équipements communautaires financés par la société de cimenterie Wacem (West African Cement).

Il s’agit, notamment, d’une école, des latrines, de 16 forages d’eau potable et de la restauration de la place de l’Indépendance.

Wacem a également remis des prix d’excellence aux élèves ayant obtenu leur Bac et BEPC et un chèque allant de 90.000 à 150.000 Fcfa.

M. Dammipi s’est félicité du respect par la cimenterie de la loi sur la contribution des entreprises minières au développement local.

«La réalisation de ces ouvrages concourent au bien être de la population de Yoto. Les interventions de Wacem sur le plan des activités de développement communautaire se chiffrent à plus de 790 millions de FCFA », a indiqué le ministre des Mines, précisant que ces interventions bénéficiaient également à la population vivant dans la région de Kara, Centrale et Maritime.

Wacem exploite le gisement de calcaire de Tabligbo depuis 1997. La production est commercialisée au Togo et dans les pays de la région.

En photo : Dammipi Noupokou (à gauche) et le contrôleur administratif de Wacem, Contrôleur administratif, M. Pankaj

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.