Coton : production en force hausse

28/05/2015
Coton : production en force hausse

L'offre est plus abondante que la demande

La campagne cotonnière 2014/2015 s’achève sur une production record de 113.000 tonnes contre 77.850 pour la période précédente. Une hausse spectaculaire de 45%. Des résultats communiqués par la direction de la NSCT (Nouvelle société cotonnière du Togo).

En revanche, les rendements restent médiocres. L’objectif est de parvenir à une production annuelle de 200.000 tonnes à l’horizon 2020.

La filière comprend 123.843 producteurs privés, souvent fédérés en groupement, sur des exploitations de taille modeste (un hectare en moyenne), même si certaines atteignent 40 hectares. 

La hausse de la production du coton graine est évidemment une bonne nouvelle pour l’économie togolaise. Mais la prudence reste de mise en raison d’un certain nombre d’incertitudes.

Il y a d’abord les cours du coton qui sont orientés à la baisse, il y a ensuite le fait que la production mondiale ne cesse de croître depuis 4 ans dépassant la consommation planétaire. La Chine, 1er consommateur mondial, a constitué des stocks stratégiques pouvant couvrir 3 années de production. Elle n’achète que la quantité minimale que lui impose l’OMC. Enfin, l’Inde qui était il y a peu un pays importateur de fibre a vu sa production exploser au point de devenir 1er producteur mondial devant la Chine. Elle n’importe presque plus. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Allemagne laboure le Togo

Coopération

Depuis la reprise de la coopération avec le Togo, l’Allemagne est particulièrement active dans le secteur de l’agriculture.

Pendant les Evala, la roue tourne

Sport

Coup d’envoi mardi du Grand Prix de la Kozah, une course cycliste qui mènera le peloton de Lomé à Kara (Nord du Togo).

Schéma directeur sur le numérique

Tech & Web

Une étude sur la mise en place d’un schéma d’aménagement numérique vient d'être rendue publique.

Les greffiers à la recherche de solutions consensuelles

Justice

Les greffiers du Togo souhaitent l’ouverture rapide d’un dialogue avec les pouvoirs publics pour discuter de leur statut.