Coup de jeune en zone franche

22/06/2011
Coup de jeune en zone franche

Le nouveau statut de la zone franche du Togo a été adopté mercredi par l’Assemblée. L’ancien texte avait plus de 20 ans et il était devenu urgent de l’adapter aux évolutions au Togo, en Afrique et dans le monde.

Les réformes concernent, notamment une incitation à la décentralisation; l’élargissement des conditions d’éligibilité des entreprises par la création de technopôles axés sur la recherche et l’innovation, la réintroduction de la possibilité pour les entreprises de disposer de leurs propres réseaux de communication (il s’agit de l’accès au téléphone et à internet par satellite) ou du remplacement de la pause fiscale de 10 ans par une imposition par paliers. 

Autre mesure importante qui réjouira cette fois les salariés, l’emploi en zone franche est désormais soumis aux dispositions du Code de travail. 

Vingt ans après sa création (un projet soutenu à l’époque par l’Overseas Private Investment Coroporation, OPIC), la zone franche présente un bilan encourageant. 

Au 31 décembre 2010, les investissements réalisés avoisinent 261,9 milliards de Fcfa, 15.102 emplois ont été créés et 57,5 milliards de masse salariale versé aux nationaux.  

A ce jour, la zone franche accueille 62 entreprises internationales.

En photo : Atsouvi Yawo Sikpa, le directeur général adjoint de la société d’administration de la Zone franche (SAZOF)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.