Course contre la montre pour réaliser le rattrapage portuaire

23/11/2014
Course contre la montre pour réaliser le rattrapage portuaire

Près d’un milliard d’euros a été consacré à la modernisation du port autonome de Lomé

L’Afrique ne représente toujours que 5 % du commerce maritime mondial et moins de 2 % du trafic conteneurisé de la planète, mais les volumes traités ont été multipliés par quatre, en ligne avec la croissance économique du continent, elle-même stimulée par les échanges avec l’Asie. Dans un dossier consacré aux ports africains, à paraître lundi, Jeune Afrique indique que plus d’une cinquantaine de milliards de dollars ont été investis pour que l’Afrique s’équipe de terminaux ultra modernes et entièrement automatisés comme en Asie et en Europe.

Au Togo, près d’un milliard d’euros a été consacré à la modernisation du port autonome de Lomé par deux opérateurs privés, le Groupe français Bolloré et Lomé Container Terminal (LCT).

Dans le sillage des porte-conteneurs, toujours plus gros et toujours plus nombreux à remonter les côtes africaines, se redessine la carte maritime du continent. Et c’est presque dans une course contre la montre que s’est lancée l’Afrique depuis cinq ans pour réaliser son  rattrapage portuaire , souligne l’hebdo.

Jeune Afrique N°2811

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.

Visite à Lomé d'un officiel bissau-guinéen

Cédéao

Aristides Da Silva, ministre d’Etat de Guinée Bissau et porte-parole du gouvernement a été reçu mardi par le président Faure Gnassingbé.