Croissance en baisse

01/04/2007
Croissance en baisse

La croissance économique des huit pays composant l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'ouest (UEMOA) s'est établie à 3,2% en 2006 contre 4% en 2005, indique samedi la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'ouest (BCEAO). Le conseil d'administration de la BCEAO, réuni le 30 mars à Cotonou, "a relevé que la faiblesse de la croissance économique de la zone contraste avec les performances de l'économie mondiale", selon un communiqué de la Banque, basée à Dakar.

"Le taux de progression du Produit intérieur brut (PIB) ressortirait en 2006 à 3,2%, en termes réels, contre une réalisation de 4,0% en 2005", poursuit la BCEAO.Cette baisse s'inscrit "dans un contexte d'accentuation des déficits des filières agricoles et de fragilité de la situation financière de certaines grandes entreprises, notamment celle opérant dans le secteur de l'énergie", selon le texte.

"La persistance des incertitudes socio-politiques a également pesé sur la relance des investissements et la croissance économique", note la Banque.

Les administrateurs se sont également préoccupés de la situation des finances publiques caractérisées par la détérioration des soldes budgétaires".

Mais ils "ont noté avec satisfaction la décélération de l'inflation en 2006. En effet, la hausse des prix à été contenue, en moyenne sur l'année écoulée, à 2,3%, contre une progression de 4,3% un an auparavant".

Cette bonne performance s'explique par "un meilleur approvisionnement des marchés en produits vivriers et de l'orientation prudente de la politique monétaire".

L'Uémoa regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Ces huit pays représentent environ 75 millions d'habitants.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !