Dammipi : Les besoins en énergie du Togo sont croissants

10/05/2013
Dammipi : Les besoins en énergie du Togo sont croissants

Une réunion de l’Autorité de régulation régionale du secteur de l’électricité (ARREC) de la Cédéao se déroule depuis mercredi à Lomé. Au menu des discussions, la coopération transfrontalière et une harmonisation des politiques énergétiques. Un défi et une nécessité, selon Dammipi Noupokou (photo), le ministre togolais par intérim des Mines et de l’Energie. Le renforcement de l’alliance régionale permettra de développer le réseau de distribution, de lutter contre la pauvreté et de répondre aux besoins des industriels.

Republicoftogo.com : Le Togo est-il véritablement engagé dans la construction de ce marché régional de l’électricité ?

Dammipi Noupokou : Absolument. Dans la droite ligne des recommandations de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao, les autorités togolaises ont lancé lancé il y a 3 ans un programme de réforme du sous-secteur de l’électricité. Cette nouvelle dynamique a été entre autres marqué par la création d’une Autorité de réglementation du secteur de l’électricité et l’ouverture du segment de la production à des opérateurs indépendants. La mise en exploitation, en octobre 2010, de la centrale de 100 MW de ContourGlobal et son impact positif dans le système énergétique aujourd’hui est une illustration concrète des avantages de la libéralisation du secteur.

Parallèlement à ces actions qui sont la preuve, s’il en était besoin, de la détermination des autorités togolaises à mettre en œuvre les recommandations de la Cédéao, le gouvernement a commandité en 2011 une étude d’un plan stratégique pour la redynamisation du secteur de l’énergie. Les résultats ont été validés par les sociétés d’électricité, les associations de consommateurs et les organisations professionnelles et patronales.

Les recommandations de cette étude portent, notamment, sur des réformes à engager afin de donner aux sociétés nationales d’électricité les moyens d’une application optimale et d’une intégration harmonieuse des directives de la Cédéao.

Republicoftogo.com: Pour le Togo, intégrer ce marché régional a-t-il des avantages ?

Dammipi Noupokou : C’est essentiel car il va permettre aux populations un meilleur accès à l’électricité. Et qui dit accès facilité dit développement et lutte contre la pauvreté.

Republicoftogo.com: Le secteur de l’énergie est-il toujours la priorité du gouvernement ?

Dammipi Noupokou : La relance de l’économie passe évidemment par le développement du réseau. Les besoins en énergie du Togo sont de plus en plus importants. Les industries minières, les usines en construction pour le clinker et le ciment ou l’agrandissement du Port de Lomé vont générer de l’emploi, de l’activité, mais aussi une demande plus forte en énergie.

Le Togo n’a pas d’autre choix que de s’appuyer sur le marché régional de l’énergie pour répondre à la demande.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.