De Londres à Lomé

12/12/2013
De Londres à Lomé

Lors de sa visite en France au mois de novembre, le président du Togo, Faure Gnassingbé, avait visité l’usine de batteries électriques ‘Blue Solutions’ du Groupe Bolloré, située près de Quimper. C’est là que sont fabriquées les batteries destinées aux voitures Autolib’ et aux bus nouvelle génération.

La ville de Londres a décidé de confier jeudi les bornes de recharges de ses voitures électriques au même Bolloré, gestionnaire du réseau Autolib' à Paris depuis 2011.

Le Groupe français assurera, à partir de l'été 2014, le développement du réseau qui comprend 1.400 bornes de recharge, ont expliqué Transport for London et Bolloré dans un communiqué commun.

IER, une filiale de Bolloré présente au Royaume-Uni, sera également responsable du service après-vente et des abonnements du système de location de voitures électriques à Londres.

Ce contrat fait suite aux promesses du maire de Londres, qui s'était engagé en 2011 à implanter plus d'un millier de points de recharge pour véhicules électriques dans la ville d'ici avril 2013. 

Via sa filiale Blue Solutions, récemment entrée en Bourse, Bolloré est également spécialisé dans le stockage d'énergie.

Bolloré Africa Logistics, la filiale africaine, est présente au Togo où elle achève la construction d’un 3e quai au port autonome de Lomé qui pourra traiter chaque année un très important volume de conteneurs destinés au marché local et aux pays de l’Hinterland (Burkina, Niger et Mali).

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.