De l'énergie à revendre !

13/01/2009
De l'énergie à revendre !

Le président togolais Faure Gnassingbé a procédé lundi à la pose de la première pierre de la centrale électrique de 100MW de Lomé construite par la société américaine « ContourGlobal ». Ce projet est le premier investissement étranger significatif depuis plus 15 dans le secteur de l'énergie et s'inscrit dans le cadre des priorités données par le chef de l'Etat à son gouvernement.

La centrale thermique pourra produire environ 780 GW/h d'électricité chaque année et aidera le Togo à surmonter la crise énergétique à laquelle il est confronté depuis plusieurs années avec les inévitables délestages qui perturbent la vie quotidienne des habitants et qui pénalisent les entreprises.La mise en service est prévue pour décembre 2009.

La centrale sera équipée de six moteurs Wärtsilä 18V50DF de 16.6 MW de puissance unitaire, capables de fonctionner en brûlant aussi bien du gaz naturel, du fuel lourd ou du gazole.

Dans une première étape, ContourGlobal utilisera du fuel lourd en attendant  le gaz naturel en provenance du gazoduc de l'Afrique de l'Ouest, dont les travaux ont pris du retard.

L'électricité produite par la nouvelle centrale sera vendue pendant 25 ans à la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET).

Fondée en 2005, ContourGlobal, adossé au Fonds Capital Group (3,5 milliards de dollars) gère des centrales dans plusieurs pays dont la Colombie, le Brésil, les Etats-Unis, l'Ukraine et le Rwanda.

Voici le discours prononcé par le ministre des Mines, de l'Energie et de l'Eau, Noupokou Damipi, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la centrale thermique le 12 janvier 2008 à Lomé

Excellence, Monsieur le Président de la République Togolaise,

Excellence,  Monsieur le 1er Ministre,

Monsieur le Président de l'Assemblée nationale,

Messieurs les Ministres d'Etat,

Mesdames, Messieurs les Ministres membres du gouvernement,

Honorables députés à l'Assemblée Nationale,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Membres des Corps diplomatiques et Consulaires,

Monsieur le ministre de l'énergie et de l'eau, Président du Haut conseil Interétatique de la CEB pour le Bénin,

Messieurs les Directeurs Généraux,

Monsieur le représentant de la Société de Négoce Commerciale,

Monsieur le Président de la société ContourGlobal,

Vénérés Chefs Traditionnels,

Autorités civiles, administratives, militaires et religieuses,

Mesdames et Messieurs,

Chers invités

C'est un grand honneur pour moi doublé d'une grande fierté de prendre la parole aujourd'hui sur ce site dans le cadre de la matérialisation de deux projets d'une importance capitale pour le développement économique de notre pays : la pose de la première pierre d'une nouvelle centrale de 100 MW et l'inauguration de la centrale de 20 MW.

Vous vous en souvenez, en avril 2006, la sous région a connu une crise énergétique sans précédent qui s'est traduite par une série de délestage affectant profondément la vie socio-économique de notre pays. Contrairement aux crises énergétiques précédentes qui n'ont duré en moyenne que 6 à 8 mois, cette dernière crise a été la plus sévère en termes de déficit de puissance et en termes de durée.

C'est pour apporter une réponse à cette crise qu'une réflexion a été menée avec l'adoption d'un plan d'action sectoriel aussi bien national que régional. Des décisions courageuses ont été prises pour une solution durable. Solution qui se décline en deux projets.

Le projet de base consiste à mettre en place une unité de production d'énergie électrique de grande capacité pouvant couvrir la quasi-totalité de la demande énergétique togolaise. Ce projet dont la mise en Œuvre pouvait prendre du temps devrait être précédé d'une solution d'urgence.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Ces deux projets, dont la pose de la première pierre pour l'un et l'inauguration pour l'autre nous réunissent ce jour, épousent votre vaste programme de société qui tend à moderniser notre pays dans tous les secteurs de la vie socio-économique.

C'est ainsi qu'à la mi-2007, au temps fort de la crise énergétique, en lieu et place d'une location de groupes électrogènes qui reviendrait très cher, le gouvernement a décidé d'installer localement une unité de production garantissant un minimum d'énergie électrique en vue d'épargner notre pays du pire en cas de pénurie énergétique aigüe.

En l'espace de quelques semaines, après une consultation des différents fournisseurs potentiels, le projet a pris forme. Au début de l'année 2008, les modules à installer ont commencé par être réceptionnés. A fin juillet 2008, la centrale était assemblée et les essais de fonctionnement ont pu démarrer.

Sa mise en production effective est intervenue depuis le début du mois de septembre 2008. Elle participe depuis ce temps activement à la stratégie d'amélioration de la fourniture de l'énergie électrique que tout le monde a pu constater.

Du point de vue technologique, le dispositif installé fait partie de la toute dernière modernité. L'ensemble représente quatorze (14) groupes en conteneur assemblés par la société française SDMO. Chaque groupe a une puissance de 1.860 kVA et peut délivrer une puissance nominale de 1.000 kW compte tenu des conditions climatiques du site. La puissance de pointe totale de la centrale, en situation de secours peut atteindre 20 MW soit environ 15 % des besoins de la clientèle de la CEET.

La conception modulaire des groupes permet une extension facile en cas de besoin ou encore un redéploiement aisé sur d'autres sites, si nécessaire. Les 14 groupes sont capables de fonctionner en synchronisation sur le réseau. Ils peuvent également fonctionner seuls pour alimenter une partie de la clientèle sans être connectés sur le réseau national.

Sur le plan de la sécurité, la centrale est sous système de vidéosurveillance à alarme permettant d'éviter les éventuels actes de vandalisme.

Le démarrage et la supervision de l'ensemble de l'activité de la centrale se font à partir de 4 conteneurs comprenant tout le système de contrôle, de commande et de sécurité.

La centrale que nous inaugurons aujourd'hui bénéficie donc des dernières innovations technologiques en matière de production d'énergie électrique. Sa conception a été faite par de hauts cadres ingénieurs de la CEET qui ont d'ailleurs suivi, contrôlé et supervisé de très prêt sa réalisation. Il est à relever que grâce à ce fleuron technologique d'un coût total d'environ sept (07) milliards de francs CFA, nous venons d'entrer de plein pied dans une logique d'autonomie énergétique qui s'inscrit également dans le respect le plus strict de l'environnement, c'est-à-dire d'un bon cadre de vie pour les utilisateurs que nous sommes et surtout pour les populations vivant aux alentours du site.

Nous nous réjouissons de cette initiative qui montre à quel point le gouvernement a, à cŒur, de régler cette question de la pénurie énergétique et du délestage que nous vivons depuis quelques années. Ces efforts sont à saluer et à encourager surtout à une époque où le monde traverse une crise économique aigüe qui n'épargne aucun pays. C'est dire combien de fois les choix opérés ont une valeur hautement stratégique pour l'avenir de notre pays.

Je profite de cette auguste assemblée pour remercier vivement tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réussite de ce projet.

Mais l'effort ne s'arrête pas là ; car cette centrale est et demeure une réponse d'urgence à une situation de précarité devenue gênante pour tous les togolais ; elle répond à l'urgence de nous garantir une source d'approvisionnement autonome, elle répond surtout à un besoin d'un minimum de sécurité énergétique pour notre pays, en vue de rendre plus efficaces les activités prioritaires telles que celles des centres de santé, des hôpitaux, de la sécurité et de l'éducation.

Mais pour une réponse durable à la crise, une réponse à la hauteur du problème qui se pose, il faudrait se doter d'une centrale de taille beaucoup plus importante. C'est à cela que répond la solution de base à savoir la construction d'une centrale thermique permettant de garantir à notre pays une autonomie convenable sur le plan électrique.

Excellence Monsieur le Président de la République,

La centrale dont vous allez poser la première pierre aujourd'hui permettra de fournir une puissance de 100 MW ce qui est amplement suffisant pour les besoins actuels de la clientèle de la CEET, toutes consommations confondues. Elle sera composée de 6 groupes de marque Wartsila capables de fonctionner au fuel lourd ou au gaz naturel. Cette technologie a été choisie pour garantir un fonctionnement optimal à un cout acceptable. La durée contractuelle de construction est de 13 mois. Ainsi, dès le premier trimestre 2010, nous pourrons espérer son démarrage et donc envisager la sortie définitive et sûre du délestage.

Au démarrage et en attendant l'arrivée du gaz naturel du Nigéria, les groupes fonctionneront au fuel lourd. Dès l'arrivée du gaz naturel, la centrale sera basculée pour consommer ce gaz naturel, réduisant ainsi considérablement le cout de la production.

Les objectifs d'un tel projet sont multiples :

Il s'agit d'abord d'offrir à l'ensemble des togolaises et des togolais une énergie électrique qui couvre la demande et qui donne satisfaction à l'usager.

Il s'agit ensuite d'offrir aux industriels une source d'énergie stable qui couvre l'ensemble des besoins présents et à venir. Les projets ambitieux que nourrit notre pays à l'heure de la reprise de la coopération avec les partenaires au développement ne pourront guère se concrétiser sans la garantie d'une énergie électrique de qualité et en quantité.

Il s'agit également :

•    de garantir à nos hôpitaux une continuité de service, seul compromis et véritable rempart pour sauver des vies humaines ;

•    d'offrir aux écoles et autres institutions éducatives le minimum d'énergie électrique pour améliorer les conditions de travail et dispenser une éducation de qualité, gage d'un avenir serein en matière de ressources humaines ;

•    et en définitive de donner à notre pays le souffle nécessaire à son décollage économique. Car sans énergie, il est difficile d'opérer un réel décollage industriel ; sans énergie nous aurons beaucoup de mal à attirer les investisseurs et notre développement s'en trouvera retardé.

Vous le voyez bien, Mesdames et messieurs, cette heureuse initiative, d'une grande importance, s'insère dans le programme de modernisation du pays entrepris par le Chef de l'Etat. Au sein de mon département et à la CEET, nous ne pouvons que nous réjouir avec l'ensemble du peuple togolais. Notre joie est d'autant plus grande que cette nouvelle initiative vient allonger la liste des réalisations entreprises pour améliorer le vécu quotidien des Togolais.

Il faut préciser que ce projet de centrale de 100 MW est le résultat d'une fructueuse collaboration entre le gouvernement togolais et la société ContourGlobal dont le principal bailleur de fonds est l'OPIC (organisme américain de financement et de garantie de prêts) à qui nous adressons nos sincères remerciements pour leur disponibilité.

Le montage de ce projet est une innovation dans les rapports entre le gouvernement togolais et les investisseurs. En effet, le projet se réalise dans le cadre d'un modèle de partenariat privé-public gagnant-gagnant. L'investisseur s'est engagé à réaliser entièrement le projet sur fonds privés sans apports financiers de la partie togolaise. Celle-ci, à travers la CEET s'engage à acheter l'énergie en provenance de la société partenaire. Ainsi, sans alourdir le service de la dette de l'Etat ni augmenter le taux d'endettement de la CEET, le Togo disposera utilement d'une puissance électrique supplémentaire de 100 MW.

Mesdames et messieurs, chers invités,

Cette cérémonie est à placer sous le signe de l'amélioration des capacités économiques du Togo pour les projets audacieux qu'envisage déjà le Gouvernement pour la promotion des PME, PMI et micro-industries.

En effet, il n'est un secret pour personne que, sans une énergie sûre et stable nous ne pourrons prétendre atteindre les objectifs du millénaire et faillirons à coup sûr aux engagements visant la réduction de la pauvreté dans notre pays.

Et c'est justement pour rester conforme à cette philosophie politique et pour répondre à la problématique d'autonomie énergétique que le Gouvernement togolais a mis en place une série de projets destinés à soutenir et promouvoir le développement socio-économique.

Pour conclure mon propos, je tiens d'ores et déjà à rassurer tous les partenaires au développement que nous veillerons à ce que le projet soit exécuté selon les règles de l'art, conformément au planning prévu et avec toute la rigueur qu'il faut dans la gestion des ressources prévues à cet effet.

J'exprime humblement à Son Excellence Monsieur le Président de la République mes sentiments de déférente gratitude pour sa politique volontariste de même que pour avoir accepté d'honorer de sa présence la cérémonie de ce jour.

Mes remerciements vont également à tous les invités auxquels j'adresse mes vŒux de bonne et heureuse année 2009.

Merci pour votre aimable attention.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.