De la cave au grenier

11/12/2013
De la cave au grenier

La Salon de l’agriculture a ouvert ses portes mercredi à Lomé. C’est la première fois qu’une telle manifestation est organisée dans le pays. Cet événement s’inscrit dans la logique de valorisation des produits agricoles togolais auprès des visiteurs de la Foire internationale qui se tient actuellement, expliquent les organisateurs.

Il est prévu des sessions thématiques sur le financement du secteur, sur les opportunités d’investissement dans les différentes filières et sur les capacités de transformation.

Le Togo - fait assez exceptionnel pour être signalé – enregistre des excédents qui lui permettent à la fois de garantir la sécurité alimentaire, mais aussi d’exporter vers les pays du Sahel qui en ont besoin dans le cadre d’un partenariat noué avec le PAM (Programme alimentaire mondial).

Des résultats obtenus depuis la mise en œuvre du Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (PNIASA).

Le Togo n’est pas encore le grenier de l’Afrique de l’Ouest, mais il pourrait le devenir un jour.

La contribution de l’agriculture à l’économie nationale est importante, elle occupe plus de 60% des actifs, contribue à plus de 38% au PIB national et à 20% aux recettes d’exportations.

Le Salon de l’agriculture fermera ses portes dans 10 jours.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Harmonie entre l'homme et la nature

Culture

Le Comité du Patrimoine mondial se réunit dimanche à Bahreïn pour choisir les nouveaux sites qui intègreront la Liste du patrimoine universel de l'Unesco.

Les voies vers l'émergence

Développement

Le Togo s’est doté d’un nouveau Plan national de développement (PND) en phase avec les objectifs de développement durable (ODD).

Stimuler les investissements dans les infrastructures

Développement

Abidjan accueille pendant deux jours une table ronde régionale sur la gouvernance et les outils dans le domaine des infrastructures. 

Gestion externe des hôpitaux publics

Santé

Le Togo s’est lancé dans une politique de gestion externe des hôpitaux publics. L’objectif est de parvenir à meilleure qualité des soins.