Déclaration de Paris : bilan largement positif

07/07/2011
Déclaration de Paris : bilan largement positif

En 2010, le Togo a atteint 9 des 15 objectifs fixés par la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide publique au développement.

C’est ce que relève l’enquête 2011 de l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE).

«Ces résultats encourageants permettront de mieux orienter les mécanismes d’acheminement de l’aide publique au développement afin de générer un impact optimal pour les bénéficiaires», a indiqué Dédé Ahoéfa Ekoué, la ministre de la Planification.

Le rapport précise également que des progrès considérables ont été réalisés pour 5 indicateurs et 3 font l’objet d’une faible progression.

L’enquête de l’OCDE, lancée au niveau international en octobre 2010 et au Togo en janvier 2011, constitue une étape importante dans la préparation du Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide prévu en fin 2011 à Busam (Corée du Sud).

La Déclaration de Paris, approuvée le 2 mars 2005, est un accord international auquel une centaine de ministres, de responsables d’organismes d’aide et d’autres hauts fonctionnaires ont adhéré en s’engageant à ce que les pays et organismes qu’ils représentent accentuent les efforts d’harmonisation, d’alignement et de gestion axée sur les résultats de l’aide, moyennant des actions se prêtant à un suivi et le recours à un ensemble d’indicateurs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.