Délégation égyptienne de haut rang attendue à Lomé

01/03/2016
Délégation égyptienne de haut rang attendue à Lomé

Ibrahim Mahlab

Une délégation égyptienne de haut niveau est attendue mercredi au Togo.

Dirigée par l’ancien Premier ministre, Ibrahim Mahlab (2014-2015), actuellement conseiller à la présidence pour les grands projets, elle est composée de responsables du ministère des Affaires étrangères et d’industriels. Par ces derniers, Mohsen Salah, le patron d’Arab Contractors.

La délégation sera reçue par le président Faure Gnassingbé, le Premier ministre et les ministres des Transports, de l’Urbanisme et de l’Habitat, notamment.

L’objectif de ce déplacement est de finaliser le projet de construction d’un hôpital égypto/togolais, et d’évoquer la participation d’entreprises égyptiennes à des programmes de grands travaux.

Au programme sont prévues des visites de la nouvelle aérogare de Lomé, du port et du terrain à Adétikopé (20km de Lomé) où sera édifié l’hôpital.

The Arab Contractors’ est en charge de la réhabilitation de la route Kpélé-Gbonvié-Atakpamé.

Cette entreprise de travaux publics très présente au Moyen-Orient et en Afrique emploie 77.000 personnes. Elle a à son actif la construction de barrages hydro-électriques, d’hôpitaux, d’aéroports, d’hôtels, de ponts et de routes.

Ingénieur de formation, Ibrahim Mahlab a débuté sa carrière en 1972 chez Arab Contractors avant de se lancer dans la vie politique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.