Deux ans pour relancer l’industrie touristique

11/08/2011
Deux ans pour relancer l’industrie touristique

Le président exécutif de la Fédération inter-Etats des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l'Afrique de l'ouest et du centre (FISAVET/AOC), Prince E. Ngassa Happi (photo), est en tournée en Afrique de l'ouest. Il était jeudi au Togo où s’est entretenu avec Kpabré Silly, le ministre togolais du Tourisme ; il a également rencontré les représentants des agences de voyages.

"Je tiens à saluer les efforts consentis par le gouvernement togolais pour construire les routes, consolider les acquis démocratiques et s’assurer de la réalité de l'apaisement politique. Ces éléments font qu'aujourd'hui le Togo redevient attrayant. Je pense que d'ici deux ans, la destination sera la liste de choix des touristes", a déclaré Ngassa Happi. 

Il a indiqué que la Fédération qu’il préside, et qui regroupe près de 400 agences membres en Afrique de l'Ouest et du centre, entend œuvrer de concert avec les gouvernements des pays respectifs pour vendre davantage l'image de l'Afrique. 

Concernant la cherté des billets d'avion entre l’Europe et l’Afrique, le président de la FISAVET a souhaité que les ministères des Transports, de l'Economie et du Tourisme travaillent de concert pour trouver une solution afin de stimuler le mouvement des visiteurs vers le Togo. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.