Diouf déçu par le manque d'engagements concrets

17/11/2009
Diouf déçu par le manque d'engagements concrets

Le directeur général de la FAO, Jacques Diouf, a déploré l'absence de calendrier et d'objectifs chiffrés dans la déclaration finale adoptée lundi à Rome par les participants au sommet pour la sécurité alimentaire de son organisation. "Je ne suis pas satisfait avec le fait qu'il n'y ait pas d'engagement quant à la date, au montant et aux conditions" des promesses d'aides, a déclaré M. Diouf lors d'une conférence de presse.

Il a regretté en particulier "l'absence de date-butoir pour l'éradication totale de la faim dans le monde".Une date-butoir, 2025, "avait déjà été approuvée" : "Il n'y a pas eu de consensus et je le regrette", a-t-il affirmé.

Toutefois, "je suis satisfait que nous soyons parvenus à un consensus sur la déclaration", a-t-il nuancé.

Une soixantaine de chefs d'Etat, venus surtout d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine, ont répondu à l'invitation de la FAO dans la capitale italienne.

Parmi eux, le président du Togo Faure Gnassingbé, le colonel libyen Mouammar Kadhafi ou le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.

Réponse rapide en faveur des populations défavorisées

Développement

Le PNUD a signé vendredi deux nouvelles conventions qui vont permettre d'étoffer les stratégies du PUDC de lutte contre la pauvreté.

L'évènement digital de la rentrée

Tech & Web

Le Togo a amorcé sa révolution numérique. L’essor de la sphère digitale, synonyme de développement économique et social, est incontournable.