Droits de survol : accord tripartite signé à Accra

29/04/2015
Droits de survol : accord tripartite signé à Accra

Partage des charges mais aussi des revenus

L’espace aérien du Togo et du Bénin continuera d’être géré par l’Autorité de l’aviation civile ghanéenne (GCAA).

Lomé et Cotonou ne récupèreront pas la souveraineté du ciel mais, et ça c’est nouveau, ils seront désormais associés à la gestion du GCAA et aux revenus générés qui, jusqu’à maintenant, allaient dans les poches du Ghana.

Le business est juteux.

Chaque avion qui emprunte l’espace aérien contrôlé par le FIR (Accra Flight Information Region), c’est à dire une large zone de l’océan atlantique qui borde le Ghana, le Togo et le Bénin, acquitte un droit de survol qui va de 200 à 600 dollars en fonction de la taille de l’appareil.

Pour les premiers six mois de 2014, Accra aurait ainsi empoché près de 5 millions de dollars.

Au terme de l’accord tripartite, des équipes togolaises et béninoises rejoindront le team de la GCAA et les revenus seront équitablement partagés.

Les présidents Faure Gnassingbé, Thomas Boni-Yayi (Bénin) et John Dramani Mahama (Ghana) se sont retrouvés mercredi à Accra pour évoquer les contours du nouvel accord.

Pour faire simple, les trois pays partageront les charges et les revenus de façon équitable.

Les détails seront discutés prochainement par les ministres des Transports et les responsables des agences de l’aviation civile des 3 pays concernés.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Mauvaise chute

Sport

Les Eperviers du Togo chutent lourdement au dernier classement FIFA publié jeudi. Cinq points de moins.

Un festival qui a de la tenue

Culture

Le FIMO228, le Festival international de la mode au Togo, aura lieu du 20 au 25 février à Lomé, a indiqué mercredi son concepteur Jacques Logoh.

La rougeole est encore très présente au Togo

Santé

Une nouvelle campagne de vaccination contre la rougeole, destinée aux enfants de 6 mois à 14 ans, se déroulera du 12 au 18 février au plan national.

Valoriser les oeuvres des créateurs togolais

Culture

L’ambassadeur du Togo à Paris, Calixte Batossie Madjoulba, a réuni mardi soir plusieurs centaines d’invités pour le vernissage de l’exposition ‘Art’borescence’.