Dupuydauby sort l'artillerie lourde

12/11/2007
Dupuydauby sort l'artillerie lourde

Togo, Gabon et maintenant Cameroun, la société espagnole Progosa qui gère la gestion des conteneurs au port de Lomé (PAL) multiplie les actions judiciaires contre son ancien associé, le groupe Bolloré. Dans un communiqué publié lundi, Progosa indique que M. Dupuydauby a été entendu le 8 novembre au Cameroun par le juge d'Instruction dans le cadre de la plainte contre X qu'il a déposée auprès du Parquet de Douala pour corruption et favoritisme.

Cette plainte vise les actuels gestionnaires du terminal à conteneurs du port de Douala, ainsi que l'ancien directeur général du Port autonome de douala, pour les conditions dans lesquelles la concession a été attribuée au groupement Bolloré/Maersk « en  violation des droits et intérêts du groupement Progosa/ Dragados dirigé et animé par Jacques Dupuydauby », indique le communiqué de Progosa.« Après que le magistrat instructeur ait déclaré recevable la plainte de M. Dupuydauby, il a décidé de convoquer en qualité de témoins le directeur général du Port de l'époque, l'ex ministre Alphonse Siyam Siwé, incarcéré depuis le 23 février 2006 pour d'autres motifs, ainsi que les responsables locaux du groupe Bolloré et divers autres collaborateurs du groupe en charge du dossier, parmi lesquels Vincent Bolloré », peut-on lire dans le même communiqué.

Jadis associés au Togo, Bolloré et Progosa s'affrontent depuis des années dans d'interminables procédures internationales.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !