Dynamisme et engagement des jeunes leaders togolais

19/06/2015
Dynamisme et engagement des jeunes leaders togolais

Classement unique

Deux Togolais font partie des 100 leaders économiques de demain, selon un palmarès établit par l’Institut Choiseul.

Le Choiseul 100 Africa vise à identifier ces femmes et ces hommes de 40 ans et moins, qui s’engagent sur le chemin de la réussite et dont l’ambition est d’amener l’Afrique au plus haut degré de son développement économique, social et culturel, explique Pascal Lorot, le président de l’Institut.

Les deux personnalités togolaises retenues sont Paul-Harry Aithnard (40 ans), directeur marché de capitaux et gestion d’actifs à Ecobank (Université de Paris et HEC Montréal) et Jean-Marc Savi de Tové (40 ans), directeur d’investissement chez Cauris Management (Université de Lyon).

Ce classement unique à l’échelle du continent dresse les contours de l’avenir de l’Afrique, un avenir qui se façonne à travers le dynamisme et l’engagement de ses jeunes élites économiques.

L’Institut Choiseul est un centre de recherche indépendant dédié à l’analyse des questions stratégiques et de la gouvernance économique mondiale. Sa vocation est de favoriser la performance, le rayonnement et l’influence de la France et de ses principaux acteurs sur la scène internationale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Parcours de fond avant les JO de Pyeongchang

Sport

Spécialiste du ski de fond, Mathilde Amivi Petitjean participera aux jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée sud sous les couleurs du Togo.

Sémassi talonné par trois autres équipes

Sport

A l’issue de la 11e journée du championnat de D1 jouée ce week-end, Sémassi conserve la tête du classement avec 23 points.

Aide du PNUD aux initiatives locales

Développement

100 millions de Fcfa ont été accordés ce vendredi par le PNUD à 6 associations actives dans le développement rural.

Lait infantile contaminé : prudence

Santé

L’affaire fait scandale en France, mais elle a aussi des répercussions au Togo.