ECP prend 20% du capital de NSIA

31/12/2008
ECP prend 20% du capital de NSIA

La société américaine Emerging Capital Partners (ECP), spécialisée dans la gestion de fonds d'investissements, a acquis pour 35 millions d'euros 20% du capital du groupe de banque et assurances NSIA, présent dans neuf pays africains dont le Togo, selon un communiqué de NSIA. En vertu de leur accord, ECP "prend une participation minoritaire (20%) avec un investissement de 35 millions d'euros (près de 23 milliards de FCFA) dans le groupe NSIA, composé de seize sociétés d'assurances implantées dans neuf pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre, et de la BIAO-CI, troisième banque de Côte d'Ivoire", affirme-t-il.

"Outre les ressources financières, ECP apportera (à NSIA) son expertise, notamment dans la finance internationale", ajoute le groupe, créé en 1995, qui revendique la place de leader dans le secteur des assurances en Afrique francophone "avec un chiffre d'affaires global de 56 milliards de FCFA (85,4 millions d'euros) en 2007" et "une croyance moyenne annuelle de plus de 20% sur les cinq dernières années".Outre le Togo et la Côte d'Ivoire, NSIA est présent au Bénin, Sénégal, Ghana, Cameroun, Congo, ainsi qu'en Guinée-Bissau. Il affirme être "valorisé à plus de 100 milliards de FCFA" (près de 152,5 millions d'euros).

Selon la même source, ECP est déjà présent en Afrique à travers des participations dans des sociétés de services financiers notamment au Nigeria et en Algérie.

Site du groupe NSIA au Togo

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Votez pour eux !

Culture

Toofan a été nominé aux MTV Africa Music Awards dans la catégorie ‘meilleur groupe’

Comment le numérique va changer la vie des agriculteurs

Tech & Web

A Paris, Cina Lawson a expliqué comment la numérique pouvait s'inscrire dans une logique de développement de l'agriculture. 

'Il n'y a pas de fatalité à la famine'

Développement

Le président Faure Gnassingbé a pris part jeudi à New York à un side event sur le thème de l’élimination de la faim.