Emprunt Togo Telecom : la souscription continue

25/01/2008
Emprunt Togo Telecom : la souscription continue

La souscription à l'emprunt obligataire de Togo Telecom qui devait s'achever début janvier est finalement prolongé jusqu'au 8 février prochain. L'opérateur fixe et internet espère obtenir 20 milliards de Francs CFA pour assurer son développement. Pour le moment, 7 milliards ont été souscrits dont 6 milliards au Togo même.

Reste donc à trouver d'ici février la différence. L'accueil mitigé réservé à l'emprunt obligataire Togo Telecom dans les pays de l'UEMOA et ailleurs dans le monde a plusieurs explications. D'abord le fait que les investisseurs privés ou publics sont très sollicités ces temps-ci dans la région. Ensuite, les experts estiment que la durée de l'emprunt (7 ans) est trop longue et que son taux de 6,50% brut n'est pas assez atractif.Toutefois, la nature de la société devrait inciter à plus d'engouement car le secteur des télécoms est en pleine croissance. Qu'il s'agisse de la téléphonie via le système Illico ou des services ADSL (Helim).

Togo Telecom devrait annoncer une hausse de son chiffre d'affaires de 10% pour l'année écoulée. Sur la période 2009-2010, ce chiffre pourrait croître de 20%.

Selon les prévisions des spécialistes, le chiffre d'affaires de l'opérateur pourrait atteindre 52,32 milliards de Francs CFA en 2011 et près de 80 milliards en 2014.

De quoi rassurer les marchés.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.